Honey and Privacy Featured

Honey vous fait économiser de l’argent, mais à quel prix ?

Dernière modification: 24 juin 2020
Temps de lecture: 17 minutes, 12 seconds

Honey logo

Les achats en ligne ne cessent de croître en popularité, ce qui n’est pas très surprenant puisqu’il suffit de remplir son panier et de cliquer sur « Acheter » pour que votre colis arrive au pas de votre porte le lendemain. On trouve aussi beaucoup de coupons en ligne. Moins 20€ sur la dernière Nintendo, 10% de réduction sur vos chemises préférées : il n’y a pas de petites économies. C’est ainsi qu’on retrouve des extensions telles que Honey. Ces programmes parcourent Internet pour dénicher des codes promo et des réductions sur les produits que vous êtes sur le point d’acheter afin que vous ne dépensiez jamais trop. Bien que cela puisse paraître pratique, on peut se demander en réalité si Honey est si incroyable qu’il en a l’air.

Dans cet article, nous allons vous en dire plus sur Honey, comment il fonctionne lors de vos achats en ligne, comment ils gagnent de l’argent et comment cette application gratuite pour faire des économies traite vos données personnelles et votre confidentialité.

Honey, c’est quoi ?

Honey est une application et une extension de navigateur fondée en 2012 aux États-Unis qui vous aide à économiser de l’argent quand vous faites du shopping en ligne. Honey parcoure Internet pour trouver des coupons qui appliqueront des réductions sur les produits que vous voulez acheter. De nombreuses applications fonctionnent de la même manière, comme PriceScout et InvisibleHand, mais Honey reste la plus populaire.

Les applications qui vous font économiser de l’argent sont sans cesse à la recherche des meilleures offres et ont pour but de rendre vos achats en ligne aussi bon marché que rapides. Honey propose à la fois une application pour votre téléphone / tablette et une extension de navigateur pour votre ordinateur. Cette dernière s’exécute en arrière-plan sur votre navigateur, afin que vous ne puissiez la voir que lorsque vous en avez besoin. Chaque fois que vous faites vos achats en ligne, vous pouvez cliquer sur l’extension Honey en haut de votre navigateur pour voir les réductions disponibles.

Fonctionnement de Honey

Honey money saved

Honey apporte plusieurs changements à votre expérience en ligne. Tout d’abord, il ajoute des boutons aux pages Web que vous visitez, notamment celles des boutiques en ligne. Grâce à ces boutons, vous serez en mesure d’enregistrer un certain produit sur votre « droplist ». Cela signifie que Honey continuera de vérifier le prix de ce produit pour vous informer du moment où il sera en réduction, ce qui vous permettra de l’acheter au prix le plus bas.

Vous trouverez également une autre option sur Amazon, qui coopère étroitement avec Honey. Dessus, Honey vérifiera si le prix que vous payez pour un certain produit est le plus bas de tout Amazon. Parfois, le même produit est enregistré plusieurs fois sur Amazon à un prix différent. Avec Honey, vous trouverez toujours l’option la moins chère sans avoir à la chercher de vous-même.

Même en dehors d’Amazon, Honey sera là pour vous aider. Une fois que vous avez rempli votre panier sur une boutique en ligne et que vous êtes sur le point de payer, il vous suffit de cliquer sur le logo Honey de votre navigateur pour qu’il vous trouve les meilleurs codes promo. Une application simple et utile, au premier abord. Mais où se trouve le piège ? Honey compte aujourd’hui plus de 17 millions de membres. Quelle est la clé de leur succès ? Et où ont-ils obtenu les fonds pour gérer une telle entreprise si leurs services sont gratuits ?

Honey fait sa pub grâce à YouTube

Si vous avez déjà entendu parler de l’extension Honey, c’est sûrement parce qu’ils ont sponsorisé l’un de vos influenceurs préférés. Honey a parrainé d’innombrables YouTubers célèbres, qui parleront ensuite de l’extension dans leurs vidéos. Ils mentionneront les réductions incroyables qu’ils ont eu avec Honey pour influencer les téléspectateurs à télécharger l’extension en « seulement deux clics ». Voici un exemple de sponsorisation par MrBeast, un célèbre YouTuber avec près de 30 millions d’abonnés.

En plus de contacter directement les influenceurs, Honey commercialise également ses services en achetant des publicités sur YouTube. Vous avez peut-être déjà vu ces annonces au début (ou en plein milieu) d’une vidéo. Grâce à ces pubs et sponsorisations sur des plateformes telles que YouTube, Honey a été en mesure de développer sa marque et de gagner des milliers (voire des millions) de nouveaux utilisateurs.

Honey et l’argent

Honey est peut-être une extension gratuite, mais ça ne veut pas dire qu’elle ne fait pas d’argent pour autant. Certaines des vidéos sponsorisées par Honey l’ont été pour des dizaines de milliers de dollars. Fin 2019, PayPal a révélé qu’ils achetaient Honey pour 4 milliards de dollars : leur plus grosse acquisition à ce jour. Comment un logiciel gratuit peut-il avoir autant de valeur ?

Comment Honey gagne de l’argent

Toute entreprise prospère dispose d’une stratégie financière : une façon de gagner de l’argent tout en étant capable de continuer ses activités. La stratégie de Honey se base sur les commissions et les affiliations. Leurs partenaires, les sites vendeurs sur lesquels vous utilisez les codes de réduction, leur donnent une commission lorsqu’un membre Honey achète quelque chose en utilisant un code de promotion. En d’autres termes, si vous achetez quelque chose sur une boutique X en utilisant le code de réduction Honey, ce dernier recevra de l’argent de la boutique X. C’est ainsi qu’ils prétendent conserver la gratuité de Honey sans vendre aucune donnée de leurs utilisateurs.

Honey est clairement plus qu’une simple base de données de coupons. De nombreux sites, magasins et autres entreprises ont conclu des accords avec Honey. Ces transactions, qui se traduisent par des commissions pour Honey, créent la plus grande source de revenu de l’extension. En d’autres termes, les codes utilisés par Honey ne sont pas seulement des coupons que vous aurez pu trouver sur Internet, ce sont des promotions actives qui permette aux gens qui travaillent chez Honey de gagner leur vie.

Honey Gold

Moneybag with dollar sign on computer

Au lieu de vous fournir uniquement des codes de réduction, Honey a décidé d’aller plus loin. L’entreprise a créé un programme de fidélité qui vous permet de gagner des points. Plus vous utilisez souvent l’extension, plus vite vous gagnerez des « point » dans ce programme qui s’appelle Honey Gold. Une fois que vous avez assez de points (1000 Honey Gold), vous pouvez les échanger contre des cartes-cadeaux dans toutes sortes de magasins en ligne, y compris Amazon et eBay.

Ce système de récompense crée un sentiment de fidélité auprès des utilisateurs, qui voudront prendre Honey Gold afin d’obtenir une carte-cadeau en continuant d’utiliser Honey.

Pourquoi PayPal a racheté Honey

PayPal a racheté Honey fin 2019 et l’acquisition a coûté 4 milliards de dollars. Honey a publié une déclaration sur les conséquences de ce rachat pour les membres. La plateforme sera en mesure de coopérer avec plus de commerçants et d’offrir plus d’options de paiement. Les utilisateurs pourront désormais rejoindre Honey via leurs comptes PayPal. De plus, Honey a explicitement mentionné qu’il n’y aura aucun changement concernant la gestion de la confidentialité de ses utilisateurs. Nous examinerons tout cela en détail dans la section suivante.

Pour Honey, faire partie de la famille PayPal lui apportera clairement bien des avantages. Alors, qu’est-ce que PayPal a obtenu en échange ? Honey est peut-être gratuit, mais ça ne veut pas dire qu’il ne fait pas d’argent. Comme mentionné précédemment, Honey gagne des commissions chaque fois qu’un membre achète quelque chose en utilisant l’un de leurs codes de réduction. Mais mis à part ces gains possibles, PayPal a particulièrement voulu mettre la main sur la technologie de Honey. Selon l’entreprise, cette technologie aidera PayPal à atteindre les clients et à personnaliser leur expérience shopping. Nous nous sommes alors posé la question suivante : les expériences d’achat personnalisées et la protection de confidentialité vont-elles de pair ?

Qu’est-ce que Honey sait de vous ?

Dans un monde où rien n’est jamais « gratuit », trouver une extension gratuite comme Honey sans qu’elle ne profite de vous d’une quelconque manière semble impossible. Qu’est-ce qui se passe vraiment ? On s’est penchés sur la question.

Collecte de données utilisateurs

Afin de faire marcher ses services, Honey a besoin collecter les données de ses utilisateurs. L’extension a tout d’abord besoin de connaître l’adresse Internet sur laquelle vous vous trouvez afin d’être en mesure de vous offrir le bon coupon. Cependant, puisque Honey est devenu beaucoup plus qu’un simple dénicheur de coupons, l’application récupère beaucoup plus de données utilisateurs que vous ne le pensez, par le biais de cookies, par exemple. Lorsque vous installez l’extension, l’écran suivant s’affiche et vous encourage à créer un compte.

Creating an account with Honey

Si vous choisissez de créer un compte Honey, l’application sera en mesure de recueillir plus d’informations à votre sujet. Que savent-il exactement ? Dans leur politique de confidentialité, ils mentionnent la collecte de données :

Données personnelles :

  • Vos identifiants, si vous avez un compte (y compris votre e-mail, nom d’utilisateur, mot de passe)
  • Toutes les données que vous choisissez de partager sur votre profil, telles que votre nom, vos réseaux sociaux et vos profils (si vous vous connectez avec votre compte Google ou Facebook, ils pourront consulter ces comptes, mais seulement s’ils sont accessibles au public)
  • Toute communication avec Honey par e-mail ou par d’autres moyens
  • Les Informations bancaires ou de carte de crédit si vous les avez fournies par l’intermédiaire de l’application Honey Mobile ou Honey Pay
  • Les éléments que vous ajoutez à votre droplist
  • Les coupons, codes promo et les offres que vous avez partagées avec Honey
  • Les amis que vous parrainez sur Honey
  • Les magasins que vous choisissez de suivre à l’aide du tracker Honey

Informations techniques :

  • Le type d’appareil
  • L’ID unique de votre appareil
  • Son système d’exploitation
  • Le type de navigateur
  • L’Adresse IP
  • Les événements
  • Les protocoles d’erreurs

Comme vous pouvez le voir, la plupart des renseignements personnels qu’ils récupèrent dépendent du fait que vous les partagez avec eux. Plus vous partagez, plus l’application sera efficace et moins vous aurez d’intimité. Parfois, les données qu’ils récupèrent sont anonymisées et jointes afin de les aider à analyser leurs services.

D’un autre côté, Honey promet de ne jamais suivre l’historique de votre moteur de recherche, vos e-mails ou votre navigation sur les sites qui ne sont pas des boutiques en ligne.

Honey recueillera des données sur les boutiques préapprouvées (nom du détaillant, pages consultées) ainsi que sur les prix et la disponibilité des articles. Ils peuvent utiliser ces informations et les informations qu’ils ont recueillies à votre sujet pour vous proposer des recommandations personnalisées, telles que la présentation de produits sponsorisés. En d’autres termes, ils suivent vos habitudes d’achat et ajustent en conséquence votre expérience de shopping en ligne.

Partage des données utilisateurs

Businessmen shaking hands

Honey promet de ne jamais vendre vos données personnelles. On pourrait supposer que les « données personnelles » ne couvrent pas toutes les données recueillies : les informations sur les produits que vous achetez ou recherchez vous sont-elles vraiment personnelles ? Cette information, également appelée métadonnée, peut être très précieuse : le fait que Honey l’utilise pour vous montrer des offres personnalisées le prouve. Pourtant, selon leur politique de confidentialité, Honey ne vend pas ces informations. Ils les partageront toutefois avec différents tiers, comme :

  • Leurs fournisseurs de services, qui les aident à maintenir leurs produits, le marketing, les questions juridiques, la protection de la sécurité, le traitement des paiements, etc.
  • Les boutique sur lesquelles vous faites vos achats, qui auront besoin de vos coordonnées pour vous envoyer votre colis (seulement lorsque vous utilisez l’application Honey Mobile)
  • Leur société mère, PayPal, et ses filiales

En dehors de ça, Honey pourrait également partager vos informations avec d’autres tiers s’ils y sont obligés par la loi. Ils peuvent aussi partager des données anonymes avec d’autres tiers. Ils mentionnent également pouvoir partager des informations « quand [ils] pensent de bonne foi qu’il est nécessaire de protéger [leurs] droits, votre sécurité ou celle des autres, ou d’enquêter sur la fraude ». Bien que cette déclaration plus que vague soit sûrement faite intentionnellement pour couvrir toutes les situations insoupçonnées, elle donne également à Honey beaucoup de liberté pour partager les données de ses utilisateurs, et ce, quand bon leur semble.

Toutes ces informations se trouvent dans la politique de confidentialité de l’entreprise, ouvertement disponible sur leur site. Honey recueille et partage beaucoup d’informations personnelles, ce qui pourrait poser problème pour celles et ceux à qui la confidentialité tient à cœur. Au moins, on peut dire que Honey est honnête sur ses politiques.

Est-ce que Honey suit le moindre de vos mouvements ?

Puisque Honey vous propose des recommandations personnalisées, vous vous demandez peut-être s’ils étudient votre activité en ligne. De quelles informations se servent-ils pour vous offrir des offres personnalisées ? Certaines personnes se demandent si Honey serait en réalité une forme de logiciels espion qui traque tout ce que vous faites en ligne, juste pour pouvoir être en mesure d’en profiter. La société a pris connaissance de ces soupçons et y a répondu par le biais d’une vidéo YouTube. Dans cette vidéo, ils effectuent un test de détecteur de mensonges sur leurs employés.

Les employés affirment ne pas vendre pas vos données personnelles, comme votre adresse e-mail, par exemple. Ils répètent également le fait que Honey gagne de l’argent grâce aux commissions et admettent utiliser le service. Cette vidéo fut un mouvement marketing intelligent, car il joue sur la tendance des vidéos de détecteur de mensonges, assez populaire en ce moment. On peut bien-sûr se demander si tout ce qui se passe dans cette vidéo n’est pas truqué (les images pourraient bien être éditées, après tout). D’ailleurs, bien que l’extension ne puisse pas vendre vos données, cela ne signifie pas qu’elle ne puisse pas les voir, parce que c’est bien le cas.

Est-ce que Honey est un logiciel espion ?

Eye on Laptop

Nous avons enquêté de notre côté afin d’approfondir la question. Certaines pensent que Honey pourrait être en réalité un spyware. Un spyware (ou logiciel espion) est une forme de logiciel malveillant qui infecte votre ordinateur, smartphone ou tout autre appareil et recueille des informations sur vous. Il espionne littéralement ce que vous faites sur votre appareil, y compris l’historique de votre navigateur, l’historique de téléchargement, toutes les informations personnelles telles que les données de connexion ou les coordonnées bancaires, et vos e-mails.

En général, les logiciels espions ralentissent considérablement votre appareil. Le logiciel est constamment en train d’enregistrer tout ce que vous faites et va donc utiliser beaucoup de mémoire. Naviguer, regarder des vidéos et charger des pages prendra beaucoup plus de temps que prévu, ce qui n’était pas le cas quand nous avons installé Honey.

Histoire d’être sûrs, nous avons examiné les processus en cours sur notre ordinateur pour déterminer si le logiciel Honey était actif en arrière-plan : ce n’était pas le cas. Pour faire court, Honey n’est pas un logiciel espion, même si l’application recueille vos données, comme mentionné ci-dessus et dans leur politique de confidentialité.

L’activité de Honey dans votre navigateur

Sachez que Honey ne suit pas chacun de vos mouvements en ligne, vous ne ressentirez donc aucun impact sur votre sécurité générale ou votre vie privée. Mais comme il s’agit d’une extension de navigateur, nous sommes curieux de savoir comment il fonctionne au sein même du navigateur. Nous avons installé Honey sur Firefox et essayé de déterminer quelle quantité de données suit le programme. En regardant le gestionnaire de tâches de notre navigateur, nous avons pu voir à quel point Honey était actif pendant notre navigation.

Honey est une extension de navigateur qui semble être active à chaque instant, même si vous ne la voyez pas. Lorsque vous visitez des boutiques en ligne, comme Amazon, Honey reconnait que vous êtes sur un site partenaire et s’active, ce qui signifie qu’il parcoure plusieurs pages à la recherche du meilleur coupon. Rien d’extraordinaire jusque-là puisque c’est exactement ce que Honey est censé faire.

Lorsque vous visitez des sites non-partenaires, comme par exemple notre site ou toute autre page informative trouvée par le biais d’une recherche Google, l’activité de Honey reste faible. Bien que l’application ait vérifié si le site est une boutique en ligne, elle ne fait rien d’autre une fois qu’elle a déterminé que ce n’était pas le cas. Rien de notable ne se produit lorsque vous utilisez les réseaux sociaux comme Twitter et YouTube : Honey ne semble pas suivre vous traquer là-dessus.

Site web visité Impact énergétique de Honey
Site de vente au détail (Amazon) Moyenne/élevée
Site d’information (VPNOverview) Faible/zéro
Réseaux sociaux (YouTube, Twitter) Faible/zéro

Chaque fois que Honey s’active, sa mémoire se développe : l’application enregistre des informations sur votre comportement d’achat en ligne, comme vous le savez. Bien que cette pratique ait un impact sur votre confidentialité, elle n’est pas forcément mauvaise. Après tout, en utilisant Honey vous acceptez de lui permettre de suivre votre activité et de vérifier chaque boutique en ligne sur lesquelles vous vous rendez. L’extension crée un profil à partir de vos données, qu’elle utilise pour personnaliser votre expérience, c’est pourquoi la mémoire de l’extension augmente.

Conclusion

L’application Honey pour faire des économies est l’une des plus populaires de ce type. Son service a pour but de trouver les réductions les plus pertinentes pour ses utilisateurs. Elle dispose également d’un système de « cash-back », grâce auquel les utilisateurs peuvent récupérer une partie de l’argent dépensé sur de nouveaux produits en utilisant Honey. Pour que Honey puisse fonctionner, il doit recueillir certaines données personnelles. Vous pouvez refuser de partager la plupart de ces données, telles que votre adresse e-mail, vos réseaux sociaux et d’autres informations sensibles. Pour l’utilisateur moyen, Honey utilisera ces données pour ajuster son contenu et personnaliser votre expérience d’achat.

Côté confidentialité, on peut dire que Honey n’est pas la meilleure extension à utiliser. Si vous voulez rester anonyme en ligne ou que vous ne voulez tout simplement pas partager vos habitudes d’achat avec d’autres personnes, nous vous conseillons de ne pas utiliser Honey. Cependant, il faut dire que cette extension fait exactement ce pourquoi elle a été conçue. Elle ne semble pas contenir de logiciels espions et ne s’active uniquement si vous vous trouvez sur une boutique en ligne. Cette extension ne vend pas vos données aux services marketing (ni à n’importe qui d’autre, d’ailleurs), mais agit elle-même en tant que tel. En vous donnant une expérience personnalisée, elle vous incite à la consommation en ligne, afin de pouvoir en profiter (tout comme ses partenaires). N’hésitez pas à utiliser Honey, si le fait qu’une entreprise en sache beaucoup sur vous et vos habitudes d’achats en ligne ne vous dérange pas plus que ça !

Analyste cybersécurité
David, analyste en cybersécurité, est l'un des fondateurs de VPNoverview.com. Il s'intéresse au phénomène de l' « identité numérique », avec une attention particulière pour le droit à la vie privée et la protection des données personnelles.

Plus d'articles de la ‘Apps’ section

Commentaires
Soumettre un commentaire
Soumettre un commentaire