Qu’est-ce que l’usurpation d’identité et quelle est l’ampleur du problème ?

Cliquez ici pour un résumé de cet article
Usurpation d’identité : comment vous protéger ?

Les criminels disposent d’innombrables méthodes pour voler votre identité. La meilleure protection contre cette fraude est de prendre des mesures afin de rendre vos données personnelles difficiles à obtenir.

  • Sécurisez vos comptes à l’aide de mots de passe robustes. Utiliser un gestionnaire de mots de passe est une solution facile pour cela.
  • Protégez vos données confidentielles. Ne publiez pas d’informations privées sur les réseaux sociaux, chiffrez vos données sur les ordinateurs partagés et effacez vos appareils avant de les revendre.
  • Ne communiquez pas de renseignements personnels par téléphone. Votre banque ne vous appellera jamais pour vous demander vos identifiants ou votre numéro de sécurité sociale.
  • Protégez vos activités en ligne à l’aide d’un VPN. Un réseau privé virtuel (VPN) chiffre l’intégralité des données que vous envoyez sur internet, ce qui les protège des pirates.
  • Souscrivez un service de surveillance de l’usurpation d’identité. Bien qu’onéreux, ces services peuvent vous prévenir rapidement en cas de fraude potentielle.

Si vous êtes victime d’usurpation d’identité ou que vous souhaitez savoir comment vous protéger en ligne, consultez notre guide complet ci-dessous pour découvrir comment cette fraude survient, comment les criminels s’y prennent et la marche à suivre si cela vous arrive.

Selon la Federal Trade Commission (article en anglais), plus de 2,2 millions d’Américains ont signalé avoir été victimes d’usurpation d’identité en 2020. La situation n’était guère meilleure en Europe, un Européen sur cinq a rapporté avoir été victime d’usurpation d’identité, ce qui en fait le deuxième type de fraude le plus courant au sein de l’UE (article en anglais).

Le plus souvent, les criminels ciblent des groupes vulnérables, des enfants ou des personnes âgées, afin d’obtenir les informations requises pour endosser l’identité de quelqu’un. Mais n’importe qui peut être victime d’une usurpation d’identité.

Poursuivez votre lecture pour comprendre comment une telle fraude survient, les stratégies à mettre en place pour vous en prémunir et les mesures à prendre si vous en êtes victime.

Qu’est-ce que l’usurpation d’identité ?

L’usurpation d’identité, aussi appelée vol d’identité, survient lorsqu’un imposteur obtient des données personnelles identifiantes appartenant à autrui. Il utilise ensuite ces données pour dérober de l’argent, obtenir un crédit, masquer son identité, recevoir des services, voire décrocher un emploi.

Les criminels disposent de plusieurs méthodes pour voler votre identité.

Types d’usurpation d’identité avec risques de crédit

TypeDescriptionPrincipales données ciblées
Piratage de compteUn criminel parvient à accéder à vos comptes et commence à les utiliser comme les siens. Il peut modifier vos adresses électronique et postale afin que vous ne soyez pas immédiatement informé qu’il y a un problème. Cela lui donne le temps d’effectuer des achats et de faire grimper la facture avant que vous ne vous rendiez compte de la situation.Identifiants de connexion
Véritable usurpation d’identitéUn criminel imite votre personnalité et se fait passer pour vous. Il ouvre des comptes, souscrit des prêts, etc. en votre nom. Avec l’essor de la surveillance du crédit, des alertes à la fraude et des restrictions de crédit, ce type d’usurpation d’identité est en déclin, mais existe toujours.Numéro de sécurité sociale
Vol d’identité « synthétique »Un criminel récupère votre numéro de sécurité sociale et génère un individu totalement fictif en le combinant à un nom, une adresse et une date de naissance. Il utilise cette identité pour ouvrir des comptes, obtenir des cartes de crédit et acheter des biens et services. Il s’agit du type d’usurpation d’identité le plus en vogue, car il est très difficile à repérer.Numéro de sécurité sociale

Types d’usurpation d’identité sans risques de crédit

TypeDescriptionPrincipales données ciblées
Vol de dossiers médicauxUn criminel se fera passer pour vous pour obtenir des services médicaux. Des informations médicales erronées seront donc liées à votre identité, ce qui à terme peut affecter votre capacité à bénéficier d’une couverture médicale adéquate. Comme il s’agit d’une usurpation d’identité sans risques de crédit, le problème ne sera pas identifié par la surveillance du crédit, jusqu’à l’apparition de factures médicales non réglées.Numéro d’assurance maladie
Vol d’identité criminelUn criminel fera fabriquer un faux permis de conduire avec votre nom et sa photo. Il présentera ce document d’identité aux autorités. Ce type d’usurpation d’identité sans risques de crédit n’apparait jamais sur les rapports de surveillance du crédit, la rendant difficile à détecter. En règle générale, vous en prenez connaissance lorsque la police vous arrête pour une infraction mineure au Code de la route et découvrez alors que d’autres amendes sont à votre nom et en attente de règlement.Numéro de permis de conduire
Vol d’identité fiscaleUn criminel remplit une déclaration de revenus avec votre numéro de sécurité sociale, mais pas votre nom. En règle générale, vous ne découvrez le problème qu’après réception d’un avis de l’administration fiscale indiquant que plusieurs déclarations ont été remplies à l’aide de votre numéro de sécurité sociale. Il s’agit d’une autre forme d’usurpation d’identité sans risques de crédit, elle est difficile à détecter avant que l’administration fiscale ne vous contacte.Numéro de sécurité sociale

Comment les criminels obtiennent-ils vos données ?

Les cybercriminels ont plusieurs méthodes à leur disposition pour mettre la main sur vos données personnelles.

  • Vol de courrier. Un voleur récupérera du courrier non ouvert dans votre boîte aux lettres ou dans une boîte aux lettres non sécurisée sur l’espace public où vous déposez votre courrier pour envoi.
  • Fouille de poubelles. Des criminels examineront minutieusement le contenu de vos poubelles à la recherche de tous les éléments contenant des informations vous concernant.
  • Piratage visuel. Un criminel obtiendra vos données personnelles en regardant par-dessus votre épaule pendant que vous les saisissez sur votre ordinateur, votre téléphone ou d’autres appareils dans un lieu public.
  • Hameçonnage. Des voleurs vous pousseront à communiquer vos données personnelles en vous invitant à remplir un faux formulaire ou à cliquer sur un lien qui entraîne le téléchargement de programmes malveillants sur votre appareil.
  • Piratage. Des criminels intercepteront votre trafic de données en utilisant des attaques de l’homme du milieu (HDM). Cela peut arriver sur votre réseau domestique, la connexion entre votre FAI et un site internet, ou, plus communément, lorsque vous utilisez des réseaux WiFi publics. Des pirates montent souvent de faux réseaux WiFi dans des cafés, des aéroports ou des gares. Ceux-ci ressemblent à de véritables réseaux WiFi. Mais une fois connecté à ceux-ci, les criminels peuvent suivre tout ce que vous faites sur votre appareil.

Comment vous protéger contre l’usurpation d’identité ?

Bien qu’il soit impossible de garantir que vous ne serez jamais victime d’une usurpation d’identité, vous pouvez mettre en place des stratégies pour réduire grandement les risques.

Sécurisez votre compte à l’aide de mots de passe robustes

Ne soyez pas paresseux et ne réutilisez pas le même mot de passe sur plusieurs comptes en ligne. Utiliser le même mot de passe pour tous vos comptes et appareils peut être une solution simple pour s’en souvenir, mais c’est également une pratique très dangereuse. Si un criminel trouve vos identifiants pour un compte, il peut aisément accéder à tous les autres.

Utilisez toujours un mot de passe unique et complexe pour chaque compte. Il existe des gestionnaires de mots de passe conçus pour vous aider à créer et gérer l’intégralité de vos mots de passe. Vous pouvez également utiliser l’outil intégré à votre navigateur préféré. Chaque approche a des avantages et des inconvénients, mais chacune vous permet de créer des mots de passe robustes pour vos comptes et vous en souvenir.

Traitez vos données personnelles avec attention

Gérez toujours vos appareils et vos données personnelles avec soin. Supprimez toutes les données de vos appareils avant de les revendre. Si vous partagez votre ordinateur avec d’autres personnes, veillez à chiffrer vos données afin d’en limiter l’accès à vous seul.

Ne publiez jamais vos données personnelles sur les réseaux sociaux. Même si vos paramètres de confidentialité sont parfaitement configurés, vous ne savez jamais comment les comptes de vos amis sont sécurisés.

Si vous avez besoin de saisir des données personnelles en ligne, vérifiez toujours que vous vous trouvez sur un site officiel et non sur une copie d’une boutique en ligne, par exemple.

Ne partagez pas de données personnelles avec des tiers

Ne communiquez jamais d’informations personnelles à des tiers. Certains criminels vous appelleront en se faisant passer pour votre banque et tenteront d’obtenir des informations vous concernant par téléphone. Ils vous demanderont différents renseignements, comme votre numéro de sécurité sociale, votre mot de passe ou votre code PIN. Ne communiquez aucune information par téléphone. Jamais.

Si vous avez un doute sur la situation, raccrochez et appelez votre banque pour lui signaler l’incident. Votre banque vous dira certainement qu’il s’agissait d’une tentative de fraude. Les banques, les sociétés de cartes de crédit et les autres institutions financières affirment toutes qu’elles ne vous contacteront jamais par téléphone en vue d’obtenir des renseignements personnels.

Souscrivez un service de prévention de l’usurpation d’identité

Il existe de nombreux services qui vous promettent de vous protéger contre l’usurpation d’identité. Ils sont généralement proposés à des tarifs onéreux. Parmi les noms connus du secteur, citons Lifelock, IdentityForce et Identity Guard.

Ils proposent différents niveaux de protection, la surveillance du crédit et du numéro de sécurité sociale étant incluse dans la couverture basique de chacun de ces services. Si vous souhaitez une surveillance pour les formes d’usurpation d’identité sans risques de crédit, vous devrez opter pour des abonnements plus avancés.

Bien que tous les utilisateurs ne perçoivent pas nécessairement l’utilité d’un service de surveillance du dark web, cette option fournit une sécurité supplémentaire. Pour ceux disposant des moyens de souscrire un tel service, il peut être une source additionnelle de sérénité.

Protégez vos activités en ligne

L’une des méthodes les plus simples de préserver la confidentialité de vos données est d’utiliser un réseau privé virtuel (VPN). Un VPN chiffre l’intégralité des données que vous envoyez en ligne, les protégeant ainsi des pirates.

Avec un VPN, vous pouvez utiliser des réseaux WiFi publics sans craindre que vos données soient dérobées. Consultez notre aperçu des meilleurs fournisseurs VPN pour trouver l’option qui vous conviendra le mieux.

Si vous préférez commencer à utiliser un VPN dès maintenant, ExpressVPN est notre premier choix. Il est véloce, dispose de serveurs dans plus de pays que tous les autres fournisseurs et offre une garantie de remboursement de 30 jours.

ExpressVPN
Notre choix
Notre choix
Offre:
3 mois gratuits avec un abonnement d'un an
À partir de
€5.68
8.9
  • VPN super rapide et simple
  • Parfait pour la navigation anonyme, le téléchargement et le streaming
  • Plus de 3000 serveurs dans plus de 94 pays
Visitez ExpressVPN

Comment identifier que vous êtes victime d’une usurpation d’identité ?

Malheureusement, il peut être difficile de savoir immédiatement que vous êtes victime d’une telle fraude. Souvent, vous pouvez ne vous en apercevoir qu’après la survenue d’un évènement dramatique.

Même si vous surveillez annuellement vos rapports financiers, certains types d’usurpation d’identité resteront discrets.

Les manières choquantes de découvrir une usurpation d’identité

Vous découvrez parfois que vous êtes victime d’usurpation d’identité de façons troublantes, par exemple, lorsque :

  • Vous demandez un prêt et il vous est refusé en raison d’une cote de crédit trop faible
  • Un contrôle des antécédents professionnels s’avère négatif sans raison.
  • Vous vous faites arrêter au cours d’un contrôle routier ordinaire en raison d’amendes non réglées (dont vous n’êtes pas responsable)
  • Une couverture santé vous est refusée en raison d’un trouble médical préexistant (dont vous ne souffrez pas)
  • Vous recevez un avis de l’administration fiscale concernant plusieurs déclarations effectuées à l’aide de votre numéro de sécurité sociale
  • Vous êtes contacté par un agent de recouvrement (pour une dette que vous n’avez pas contractée)

Les manières plus douces de découvrir une usurpation d’identité

Il existe également d’autres façons, moins graves, de découvrir une telle fraude. Notamment, lorsque :

  • Vous constatez des opérations dont vous n’êtes pas l’auteur sur vos comptes
  • Vous constatez des retraits que vous n’avez pas effectués sur votre compte bancaire
  • Vous arrêtez de recevoir des relevés bancaires et d’autres courriers contenant des informations personnelles
  • Vous recevez des notifications de livraison ou des factures pour des commandes que vous n’avez pas passées
  • Vous recevez des courriels vous informant d’une activité inhabituelle sur votre compte

Que faire si vous êtes victime d’usurpation d’identité ?

Après le choc initial, vous devrez prendre des mesures pour réparer les dommages causés et vous protéger.

Veillez à prendre des notes détaillées sur toutes vos actions en lien avec la fraude. Vous aurez peut-être besoin de ces informations plus tard.

Signaler une usurpation d’identité aux États-Unis

Si vous constatez une usurpation d’identité aux États-Unis, voici comment procéder.

  1. Vérifiez l’intégralité de vos comptes. Fermez ou gelez tous les comptes présentant des activités suspectes.
  2. Connectez-vous et modifiez vos mots de passe au plus vite sur tous vos comptes. Si vous ne parvenez plus à accéder sur un compte, contactez l’assistance et expliquez-lui la situation pour connaître la marche à suivre.
  3. Contactez l’une des principales agences de surveillance du crédit, TransUnion, Equifax ou Experian, et placez une alerte à la fraude gratuite d’un an sur votre compte. L’agence que vous contactez préviendra les deux autres en votre nom. Une alerte à la fraude vous donnera accès gratuitement aux rapports de crédit de ces trois agences. Si vous repérez un compte que vous n’avez pas ouvert sur votre rapport, contactez la société concernée et demandez la fermeture de celui-ci.
  4. Signalez la fraude sur la plateforme en ligne « Identity Theft » de la Federal Trade Commission (FTC). Le site vous guidera pour établir un plan de recouvrement complet et émettra un Rapport sur le vol d’identité. Les institutions et sociétés financières peuvent vous demander de présenter ce rapport pour étayer vos dires.
    FTC Identity Theft Website Landing Page
  5. Déposez une plainte. Même s’il est peu probable que la police mène une véritable enquête, vous aurez potentiellement besoin de présenter une preuve de plainte à des tiers pour appuyer vos dires.
  6. Exécutez une analyse antivirus sur l’intégralité des ordinateurs et appareils utilisés pour accéder à vos comptes en ligne.
  7. Répondez aux agents de recouvrement sous 30 jours. Commencez par contester la créance et expliquez la situation. Contactez ensuite l’entreprise qui cherche à recouvrer la dette. Des modèles de courriers (en anglais) sont disponibles sur la plateforme dédiée de la FTC.
  8. Examinez régulièrement vos rapports de crédit pour identifier au plus vite les potentiels problèmes. Vous pouvez demander un rapport de crédit gratuit aux trois agences suscitées au moins une fois par an (site en anglais).

Signaler une usurpation d’identité au sein de l’Union européenne

Si vous êtes un citoyen européen victime d’usurpation d’identité, la marche à suivre dépendra de votre pays de résidence. Chaque pays dispose de ses propres procédures pour traiter ce type de fraude.

Commencez par vous rendre sur le site d’Europol pour signaler un cybercrime. Cliquez ensuite sur le lien correspondant à votre pays et suivez les instructions.

Europol Identity Theft Reporting Page

Signaler une usurpation d’identité dans une autre région du monde

L’usurpation d’identité est un phénomène mondial. Si vous vivez en dehors des États-Unis, de l’Union européenne ou du Royaume-Uni, signalez la fraude dont vous êtes victime aux services de police locaux. Ils vous donneront des informations sur la marche à suivre.

Conclusion

Aujourd’hui, de plus en plus d’opérations sont réalisées en ligne. Cette activité en ligne accrue fait planer un risque toujours plus important sur vos données personnelles. Le cyberharcèlement, par exemple, est un crime grave et une menace croissante sur l’intégralité du globe.

Prendre des mesures pour renforcer votre sécurité et protéger votre identité exige de la vigilance. L’identification rapide de la fraude limite les dommages causés par les personnes malhonnêtes. Dans certains cas, les fraudeurs peuvent usurper l’identité d’une personnalité influente et commettre une fraude au PDG, pour dérober d’importantes sommes à des entreprises.

Bien que l’usurpation d’identité ne sera probablement jamais éradiquée, vous pouvez prendre des mesures dès maintenant pour grandement limiter vos risques d’être victime d’une telle fraude.

Usurpation d’identité – FAQ

Vous n’avez pas trouvé les informations que vous cherchez dans cet article ? Voici quelques-unes des questions qui nous sont le plus fréquemment posées sur le sujet.

Lorsque cela vous arrive ou à un membre de votre famille, vous devriez immédiatement signaler la fraude à trois endroits différents :

  1. Une des trois principales agences de surveillance du crédit (Equifax, Experian et TransUnion). Vous devriez immédiatement placer une alerte à la fraude sur votre compte. Contacter une agence suffit. Elle préviendra automatiquement les deux autres.
  2. La plateforme en ligne de la Federal Trade Commission. Vous serez guidé à travers les différentes étapes à suivre, qui peuvent varier en fonction du type de fraude dont vous avez été victime.
  3. La police. Même s’il est peu probable qu’une véritable enquête soit menée, vous pourrez avoir besoin de présenter une preuve de dépôt de plainte à des tierces parties.

Si vous êtes un citoyen européen victime d’usurpation d’identité, la marche à suivre dépendra de votre pays de résidence. Chaque pays dispose de ses propres procédures pour traiter ce type de fraude.

Commencez par vous rendre sur le site internet de signalement des cybercrimes d’Europol. Vous pouvez ensuite cliquer sur le lien correspondant à votre pays et suivre les instructions.

 

 

Si vous pensez que votre numéro de sécurité sociale a été compromis, vous devriez au plus vite prévenir la sécurité sociale.

Commencez par examiner votre historique sur le site internet de la sécurité sociale. Si vous constatez des erreurs, contactez les services locaux pour connaître la marche à suivre.

Si vous recevez un avis fiscal par courriel indiquant que quelqu’un d’autre a déposé une déclaration de revenus à l’aide de vos données, suivez les instructions précisées dans ce courrier. Si celui-ci mentionne les coordonnées directes d’un agent, contactez-le directement et indiquez-lui que vous êtes victime d’une usurpation d’identité.

Si vous êtes aux États-Unis, vous devriez également remplir le formulaire 14039 de l’IRS (Identity Theft Affidavit), disponible sur le site de cette administration. L’IRS propose également une assistance téléphonique dédiée (+800 908-4490).

Certaines entreprises se sont donné pour mission de surveiller les sites internet et les bases de données pour détecter tout type d’usurpations d’identité. Parmi les noms les plus connus, citons Lifelock, IdentityForce et Identity Guard. Chacun de ces services offre différents niveaux de protection à leurs clients à divers tarifs.

Même si vous restez vigilant, certaines usurpations d’identité sans risques de crédit ne seront pas détectables sur un rapport de crédit, comme les fraudes concernant les informations médicales ou judiciaires. Ces agences permettent de repérer ces cas et sont plus efficaces que les mesures que vous pouvez prendre seul.

International security coordinator
Marko has a Bachelor's degree in Computer and Information Sciences. He coordinates and manages VPNOverview.com's team of international VPN researchers and writers.
Soumettre un commentaire
Soumettre un commentaire