Les 5 meilleurs VPN (vraiment) gratuits pour Linux en 2022

Trophy, free VPN shield icon, laptop with Linux logo on the screen
Cliquez ici pour un résumé de cet article
Résumé : les 5 meilleurs VPN gratuits pour Linux en 2022

Linux est un système d’exploitation axé sur la sécurité, mais pour être véritablement protégé en ligne vous aurez besoin d’un réseau privé virtuel (VPN). Malheureusement, seule une poignée de VPN prend en charge Linux, c’est encore plus rare parmi les outils gratuits. Si c’est le cas, il est probable qu’il soit mal intentionné, par exemple en cherchant à collecter vos données ou à infecter votre appareil à l’aide de programmes malveillants.

En gardant cela à l’esprit, nous nous sommes efforcés d’identifier et de tester minutieusement les meilleurs VPN gratuits pour Linux que vous pouvez aisément configurer et utiliser. Vous trouverez nos résultats ci-dessous.

  • ProtonVPN : aucun quota de données et interface graphique dédiée
  • Windscribe : un VPN qui bloque les programmes malveillants, le suivi et les publicités
  • TunnelBear : débits rapides avec de nombreux serveurs
  • PrivadoVPN : permet d’accéder aux sites de streaming
  • Hide.me : léger et puissant

À nos yeux, ProtonVPN est le meilleur VPN gratuit pour Linux du fait de son absence de quota de données, de sa sécurité de premier ordre et de son interface graphique. Mais si vous cherchez des fonctionnalités et une sécurité premium, nous vous recommandons d’opter pour NordVPN. Cliquez sur le lien ci-dessous pour installer NordVPN sur votre appareil et sécuriser votre connexion.

Consultez notre article ci-après pour en apprendre davantage sur les meilleurs VPN gratuits pour Linux et découvrir les limites inhérentes à l’utilisation d’outils gratuits.

Linux est un système d’exploitation respectueux de la vie privée et offrant une sécurité optimale. Il est malheureusement désavantagé en matière de VPN. Les utilisateurs de Linux auront des difficultés à trouver un VPN facile à utiliser, exempt de bugs et prêt à l’emploi.

Tous les fournisseurs de VPN ne proposent pas leurs services sur Linux. De plus, les utilisateurs de ce système d’exploitation sont habitués aux solutions open source et sont peu enclins à souscrire un forfait VPN. Dans cet article, nous nous concentrons sur les VPN faciles à utiliser et gratuits pour Linux conformes aux standards de sécurité, de vélocité et de respect de la vie privée que les utilisateurs de Linux apprécient.

Nous comprenons également que ces derniers soutiennent les logiciels libres et open source. C’est pourquoi nous ne mentionnons que les outils gratuits exploitant des protocoles de sécurité open source. Commençons !


Les 5 meilleurs VPN gratuits pour Linux en 2022

Nous avons établi la liste des 5 meilleurs VPN gratuits pour Linux, ils sont sûrs, rapides et exploitent les derniers protocoles de sécurité.

1. ProtonVPN : aucun quota de données et interface graphique dédiée

Screenshot of ProtonVPN, website homepage

Aperçu des fonctionnalités :

  • Consommation illimitée de données : utilisez-le autant que vous le souhaitez
  • Facile à installer : application GUI Linux dédiée
  • Protocoles pris en charge : OpenVPN, WireGuard, IKEv2
  • Localisations serveur : États-Unis, Japon et Pays-Bas
  • Distributions prises en charge : Debian, Ubuntu, Linux Mint, MX Linux, Kali Linux, Elementary OS, Fedora, Arch Linux/Manjaro

ProtonVPN est un VPN gratuit pour Linux offrant une bande passante illimitée. Ainsi, vous pouvez regarder du contenu, jouer en ligne et télécharger des fichiers torrent gratuitement, aussi longtemps que vous le désirez, tout en étant protégé par l’un des meilleurs niveaux de sécurité du marché.

L’absence de quota de données vous permet de l’utiliser autant que vous le souhaitez et vous ne serez jamais obligé de passer à une version payante. Il offre également des débits appropriés pour le streaming et le téléchargement de fichiers torrent, bien qu’ils puissent décliner lors des périodes de pointe (car les utilisateurs premium sont prioritaires).

ProtonVPN fait transiter toutes les connexions via le protocole open source OpenVPN, qui exploite le très solide chiffrement AES 256 bits. Il applique une politique stricte d’absence de journaux (auditée et vérifiée) et publie des rapports de transparence réguliers. Son siège se situe en Suisse, il se trouve donc hors de la juridiction des alliances des « Five/Nine/Fourteen Eyes », ce qui garantit le respect de votre vie privée. Il comprend également une protection contre les fuites DNS et une fonction d’arrêt d’urgence afin de protéger vos données en cas de déconnexion intempestive de votre VPN.

Si vous préférez une interface utilisateur graphique (GUI) aux lignes de commande, ProtonVPN est le meilleur choix. Son apparence élégante et son ergonomie séduiront la plupart des utilisateurs de Linux. Plus important encore, l’interface graphique élimine les étapes supplémentaires liées à la connexion aux serveurs et à la configuration des paramètres que vous devrez suivre avec les lignes de commande.

Pour davantage d’informations sur ProtonVPN, consultez notre évaluation complète ou son site internet en cliquant sur le lien ci-dessous.

Découvrez ProtonVPN

2. WindscribeVPN : un VPN qui bloque les programmes malveillants, le suivi et les publicités

Screenshot of Windscribe, website homepage with added logo in the corner

Aperçu des fonctionnalités :

  • Extension de navigateur : pour le blocage des publicités et des programmes malveillants
  • Localisations serveur : des serveurs dans 10 pays (y compris aux États-Unis et au Canada)
  • Protocoles pris en charge : OpenVPN, WireGuard et IKEv2
  • Distributions prises en charge : Ubuntu, Debian, Fedora, Arch Linux et CentOS

WindscribeVPN vous fournit un quota de 10 Go de données par mois si vous confirmez votre adresse électronique. Dans le cas contraire, vous serez limité à 2 Go. Il inclut également l’accès à des serveurs dans 10 pays. Si la limite de données ne vous dérange pas, vous ne serez jamais obligé de passer à une version premium.

Outre l’interface en ligne de commande, vous pouvez ajouter un niveau de sécurité supplémentaire en installant l’extension de navigateur de Windscribe. L’extension est riche en fonctionnalités qui protègent votre vie privée et votre anonymat en ligne et offre une expérience de navigation agréable. Elle inclut en outre des fonctions gratuites comme :

  • Des outils de blocages (blocage des publicités, des programmes malveillants, des cookies et du suivi des réseaux sociaux)
  • Des outils de protection accrue de la vie privée (suppression automatique des cookies, limitation des requêtes WebRTC pour prévenir les fuites, rotation aléatoire de votre agent utilisateur)
  • Intégration de uBlock Origin

Il convient toutefois de noter que ces fonctions s’appliquent uniquement au navigateur et non au reste. Windscribe est excellent pour le téléchargement P2P, notamment grâce à ses serveurs dédiés à cette pratique. Vous serez toutefois limité par la limite mensuelle de 10 Go de données. Si vous préférez procéder à une configuration manuelle, le site internet de l’éditeur propose un guide d’installation détaillé pour Ubuntu (avec des captures d’écran).

Découvrez WindscribeVPN

3. TunnelBear VPN : débits rapides avec de nombreux serveurs

Screenshot of TunnelBear, website homepage with added logo in the corner

Aperçu des fonctionnalités :

  • Réseau de serveurs : vaste réseau mondial de serveurs gratuits
  • Contournement de la censure : des fonctionnalités conçues pour contourner la censure
  • Documentation pour Linux : guide d’installation détaillé pour Ubuntu
  • Distributions prises en charge : Ubuntu, Linux Mint et Fedora
  • Débits fiables : débits rapides et constants

La version gratuite de TunnelBear permet d’accéder à son réseau mondial comptant plus de 49 serveurs. Il est intéressant pour les utilisateurs de Linux qui souhaitent contourner la censure, profiter de réductions sur leurs boutiques en ligne préférées et éviter les géorestrictions des services de streaming.

L’inconvénient de TunnelBear est qu’il n’offre qu’un quota de 500 Mo de données par mois, ce qui est insuffisant pour des utilisations intensives comme le streaming ou le téléchargement de fichiers volumineux. Toutefois, si vous publiez un tweet en mentionnant TunnelBear, vous pouvez obtenir 1 Go de données supplémentaire. En revanche, cette enveloppe de 500 Mo peut suffire pour utiliser des utilitaires par ligne de commande, comme APT et la messagerie.

La protection contre les fuites DNS empêche vos requêtes DNS d’être révélées à votre FAI. TunnelBear va même encore plus loin en intégrant une fonction d’arrêt d’urgence, baptisée VigilantBear, qui coupe votre connexion en cas de déconnexion de votre VPN afin d’éviter que vos activités en ligne soient exposées. La version gratuite comprend un outil d’obfuscation, Ghostbear, conçu pour contourner la censure et les restrictions visant les VPN. Il convient de noter que TunnelBear est basé dans un pays membre de l’alliance des « Five Eyes » (le Canada), ce qui n’est pas idéal en matière de respect de la vie privée.

Son site internet fournit des instructions détaillées pour l’installer sur Linux, en particulier pour les distributions reposant sur Ubuntu. Vous pouvez faire fonctionner TunnelBear sur d’autres distributions avec quelques manipulations.

Découvrez TunnelBear

4. PrivadoVPN : permet d’accéder aux sites de streaming

Screenshot of PrivadoVPN website homepage

Aperçu des fonctionnalités :

  • Accès à du contenu bloqué : permet d’accéder au contenu des sites de streaming comme Netflix
  • Sécurité des serveurs : possède et gère ses serveurs
  • Localisations serveur : des serveurs dans 12 pays différents
  • Prise en charge de Linux : instructions détaillées pour l’installer sur un système Linux

PrivadoVPN est un excellent VPN gratuit pour Linux du fait de ses débits rapides et sa capacité à accéder à des sites de streaming. Il permet d’accéder à des services de streaming, comme Netflix, Hulu, BBC iPlayer et Amazon Prime. Cette capacité est surtout attribuable au fait que PrivadoVPN possède et gère ses propres serveurs.

Il offre une limite mensuelle de 10 Go de données et, si ce quota vous suffit, vous ne serez pas tenu de passer à un compte premium. La version gratuite vous permet d’accéder à 9 serveurs répartis dans 12 localisations différentes, ce qui est excellent pour une solution non payante. Grâce à son vaste réseau de serveurs et ses capacités de déblocage uniques, vous pouvez profiter d’une multitude de services en ligne, y compris le streaming, le commerce en ligne et les évènements sportifs en direct.

En matière de respect de la vie privée, il est basé en Suisse et ne peut donc pas être tenu de transmettre vos données aux autorités. En outre, il applique une politique stricte d’absence de journaux et s’engage fermement à ne pas stocker les données de ses utilisateurs. Il fournit une protection contre les fuites DNS et une fonction d’arrêt d’urgence afin de protéger vos données en cas de déconnexion intempestive de votre VPN.

Découvrez PrivadoVPN

5. Hide.me : léger et puissant

Screenshot of HIDEme VPN website homepage

Aperçu des fonctionnalités :

  • Distributions prises en charge : toutes les distributions reposant sur Debian, Ubuntu et Fedora
  • Plusieurs protocoles : OpenVPN, IPsec (IKEv1 et IKEv2), SoftEther, SSTP, PPTP, L2TP/IPsec
  • Léger : facile à installer, souple et puissant
  • Prise en charge de Linux : instructions détaillées pour l’installer sur Linux

Grâce à son interface en ligne de commande codée en Golang (un langage de programmation multiplateforme), Hide.me prend en charge un large éventail de distributions Linux. Il peut donc être installé sur toutes les distributions reposant sur Debian, Ubuntu et Fedora. Ce VPN fournit une assistance client disponible 24 h/24 et 7 j/7 à ses utilisateurs gratuits, celle-ci est plutôt réactive, donc n’hésitez pas à la contacter si vous rencontrez le moindre problème.

L’interface en ligne de commande de Hide.me est open source et disponible sur GitHub, les utilisateurs peuvent donc l’examiner et contribuer à son développement. Il fournit un quota mensuel de 10 Go de données et l’accès à cinq localisations serveur (Canada, Allemagne, Pays-Bas, côte est et ouest des États-Unis). Veuillez noter que vous aurez besoin de fournir une adresse électronique pour créer un compte.

Ce VPN est à la fois léger et puissant, avec des débits ascendants et descendants adéquats. Ses serveurs sont compatibles avec le téléchargement de fichiers torrent et un choix de protocoles de sécurité modernes est proposé.

Il intègre un chiffrement AES 256 dernier cri pour protéger vos données en ligne. Il dispose en outre d’une fonction d’arrêt d’urgence qui endigue toute exposition de vos activités en cas de coupure de votre connexion VPN. Malheureusement, la version gratuite de Hide.me ne propose pas le protocole WireGuard, qui améliore les performances et la sécurité.

Hide.me se concentre sur la satisfaction de ses utilisateurs plutôt que sur celle de ses actionnaires, car il s’agit d’une organisation autonome qui n’appartient à aucune grosse société. Le VPN ne stocke aucune donnée utilisateur, notamment parce qu’il est basé en Malaisie, qui est un pays respectueux de la vie privée. Cela lui a permis de concevoir ses systèmes avec une politique stricte d’absence de journaux. Parmi ses autres atouts, il est membre de la coalition baptisée VPN Trust Initiative (VTI) et a été audité de manière indépendante pour garantir la bonne application de sa politique d’absence de journaux.

Découvrez Hide.me

Les VPN gratuits que les utilisateurs de Linux devraient éviter

Free VPNs to avoid icon

Pour établir la liste ci-dessus, nous avons pris le temps de tester de façon exhaustive les meilleurs VPN gratuits pour Linux, des outils sûrs et qui protègent vos intérêts. Il est toutefois important de noter que ce n’est pas toujours le cas avec les VPN gratuits. Il est difficile pour un VPN d’être totalement gratuit, car proposer un tel service nécessite des ressources substantielles et une main-d’œuvre qualifiée.

Dans le cas des outils de notre liste, ils ne sont gratuits que parce que ce sont les utilisateurs premium qui payent pour le service. Cela permet aux fournisseurs VPN de proposer leurs services gratuitement, mais de manière restrictive.

Voici certains VPN gratuits que les utilisateurs de Linux devraient éviter :

  1. Hotspot Shield : Hotspot Shield éveille la vigilance de certains internautes du fait de sa politique de confidentialité médiocre. Par exemple, celle-ci indique que « Aura ne “vend” pas vos données personnelles, sauf dans le contexte de certaines versions gratuites de [ses] produits VPN ». Cela va totalement à l’encontre du but d’utiliser un VPN, qu’il soit gratuit ou non.
  2. Private Internet Access (PIA) : jusqu’à récemment, PIA était incontestablement l’un des meilleurs VPN pour Linux du marché. Pourquoi ? Il propose une application complète et une interface graphique pour Linux, il est open source et transparent, prend en charge plusieurs distributions, et bien plus. Toutefois, ses serveurs sont systématiquement bloqués, offrant à ses utilisateurs une expérience de navigation exécrable. Techniquement, ce VPN n’est pas une solution gratuite, bien qu’un essai gratuit soit proposé.
  3. SecurityKISS : bien qu’il s’agisse d’un VPN relativement populaire, nous mettons en garde nos lecteurs à son sujet. Il applique une politique d’absence de journaux lacunaire et exploite des protocoles obsolètes. Par exemple, il utilise le protocole PPTP, qui est reconnu comme non sécurisé.
  4. VPNBook : VPNBook applique une très médiocre politique de journalisation, nous recommandons donc à nos lecteurs de ne pas l’utiliser. Il consigne votre adresse IP et vos dates et heures de connexion, des informations qui peuvent être utilisées afin de suivre vos activités en ligne. En outre, ses débits sont relativement lents, ce qui rendra votre expérience de navigation déplaisante.

Cela étant dit, vous devriez faire preuve de prudence vis-à-vis des VPN qui affirment être entièrement gratuits. Dans la plupart des cas, vous payez pour ce service d’autres façons dont vous pouvez ne pas avoir connaissance.

Comment avons-nous sélectionné les meilleurs VPN gratuits pour Linux ?

How we pick the best free VPNs iconNous avons minutieusement testé tous les VPN de la liste afin de vous présenter les meilleurs outils pour Linux. Vous trouverez ci-dessous les critères que nous avons utilisés.

  1. Gratuité totale : nous nous sommes concentrés sur les VPN véritablement gratuits, sûrs et sécurisés. Les VPN de la liste ci-dessus ne demandent aucune information de carte de crédit. Mieux encore, à aucun moment vous ne serez contraint de passer à la version premium si les limites en matière de fonctionnalités et le quota de données mensuelles de la version gratuite vous conviennent.
  2. Prise en charge de Linux : Linux est connu pour ne pas être bien pris en charge par les VPN. Dans notre liste, nous ne mentionnons que des fournisseurs offrant une prise en charge importante de Linux en proposant : une interface en ligne de commande ergonomique ou une interface graphique, une documentation dédiée et des fonctionnalités de sécurité et de confidentialité conçues pour Linux.
  3. Politique stricte d’absence de journaux : une politique stricte d’absence de journaux était un critère prioritaire pour que les VPN apparaissent dans cette liste. À l’exception de TunnelBear, tous les fournisseurs cités ci-dessus sont basés dans des pays respectueux de la vie privée. Aucun des VPN de la liste n’enregistre d’informations à votre propos.
  4. Débits : particulièrement technophiles, les utilisateurs de Linux détestent les débits lents. Nous avons pris la liberté de tester chacun de ces VPN afin de nous assurer qu’ils offrent des débits élevés et constants sur tous ou la grande majorité de leurs serveurs. Il convient de noter que votre utilisation sera limitée, car la plupart des VPN gratuits pour Linux appliquent des quotas de consommation de données.
  5. Fonctionnalités de sécurité : nous nous sommes concentrés sur des fournisseurs offrant des fonctionnalités de sécurité de premier plan. Outre OpenVPN, nous avons cherché des protocoles, comme IKEv2/IPSec, et des fonctionnalités, telles que la fonction d’arrêt d’urgence et la protection contre les fuites DNS, WebRTC ou IPv6.

Tous les VPN de notre liste ont été minutieusement testés sur ces cinq prémisses.

Les inconvénients d’utiliser un VPN gratuit pour Linux

Un VPN gratuit est capable de fournir tous les avantages susmentionnés, mais ils ne suffisent pas. Examinons comment un VPN gratuit vous empêche de disposer d’une sécurité et d’une confidentialité moderne et de premier plan :

  1. Nombre limité de serveurs
  2. Quota de données qui restreignent l’utilisation
  3. Fonctionnalités de sécurité avancées réservées aux comptes premium
  4. Débits faibles, car les utilisateurs premium sont prioritaires

Les VPN gratuits sont assez restrictifs, en particulier parce que la majorité des utilisateurs de Linux qui sont technophiles et attachés à leur sécurité et au respect de leur vie privée en ligne. C’est pourquoi nous recommandons un bon VPN payant adapté à Linux.

NordVPN : le meilleur VPN pour Linux

NordVPN LogoNordVPN est, de loin, le meilleur VPN pour Linux que nous avons eu l’occasion de tester. Nous disons cela, car il offre une prise en charge irréprochable de Linux. Vous pouvez l’installer en seulement quatre étapes simples. Il prend en charge un vaste éventail de systèmes reposant sur Debian ou RHEL, tels qu’Ubuntu, Linux Mint, Fedora et CentOS.

NordVPN est basé au Panama, hors de la juridiction de l’alliance dite des « Five Eyes », ce qui est idéal en matière de respect de la vie privée. Il dispose de plus de 5 000 serveurs dans 60 pays, vous fournissant de vastes options pour contourner les restrictions géographiques et la censure. La plupart des utilisateurs de Linux apprécieront le fait que NordVPN propose des serveurs dédiés pour le trafic P2P qui offrent d’excellentes vitesses de téléchargement et sont très sécurisés pour vos fichiers torrent.

NordLynx est la version propriétaire de WireGuard de NordVPN, ce protocole offre des débits très rapides ainsi qu’une sécurité de premier ordre. Le VPN s’efforce de mettre en place certaine des meilleurs protocoles de sécurité disponibles aujourd’hui : OpenVPN, TCP/UDP et IKEv2/IPsec. Le seul inconvénient de NordVPN est qu’il ne propose pas d’interface graphique pour Linux. Son interface en ligne de commande est toutefois simple et facile à utiliser.

NordVPN
Offre:
Seulement 2,64 € par mois pour un abonnement de 2 ans plus 3 mois gratuits
À partir de
€2.64
9.3
  • Excellente protection et vaste réseau de serveurs
  • Application sympa et agréable
  • Pas de journaux
Visitez NordVPN

OpenVPN et les autres VPN pour Linux

OpenVPN vs other VPNs infographic

OpenVPN est un protocole de connexion open source qui vous permet d’établir une connexion sécurisée entre deux points, comme votre navigateur et les serveurs de Google. Il a été créé pour Linux, mais est rapidement devenu de facto le protocole des VPN et est maintenant utilisé sur d’autres systèmes d’exploitation.

OpenVPN reste cependant un simple protocole. D’autres VPN, comme NordVPN, se sont développés sur le protocole OpenVPN en y ajoutant des fonctionnalités critiques afin de fournir une sécurité en ligne totale. Une fonction d’arrêt d’urgence, une protection contre les fuites DNS et la segmentation de tunnel (split-tunneling) sont des fonctionnalités essentielles dont tous les utilisateurs de Linux devraient pouvoir tirer parti. En outre, contrairement à OpenVPN, d’autres VPN fournissent des serveurs auxquels vous pouvez vous connecter et qui redirigent vos données de manière entièrement sécurisée.

Évidemment, il est tout à fait possible de concevoir votre propre VPN en assemblant des scripts afin de profiter des fonctionnalités supplémentaires susmentionnées et, en toute franchise, il s’agit d’un projet ludique pour occuper un week-end. Ce n’est toutefois pas à la portée de tous et cela s’accompagne d’une pléthore d’erreurs et de dysfonctionnements, la plupart du temps le jeu n’en vaut donc pas la chandelle.

Cela étant dit, nous vous recommandons d’utiliser des VPN testés et éprouvés, comme ceux évoqués dans cet article. Vous gagnerez du temps et éviterez la frustration de tout configurer de A à Z. Ils sont en outre gratuits et vous pouvez profiter rapidement d’un accès protégé au net.

Comment installer et exécuter OpenVPN sur Linux ?

Comme indiqué précédemment, OpenVPN est le meilleur protocole de sécurité pour tout VPN digne de ce nom, comme ceux de notre liste. Pour installer un VPN sur Linux, vous devez d’abord installer OpenVPN, puis installer le VPN de votre choix. Voici comment installer les fichiers de configuration d’OpenVPN sur Linux.

REMARQUE : les commandes d’installation varient selon la distribution et le gestionnaire de paquets que vous utilisez.

Comment installer OpenVPN sur Ubuntu ?

  1. Ouvrez un terminal Linux et exécutez : « sudo apt-get install -y openvpn ».
  2. Saisissez votre mot de passe d’administrateur et appuyez sur Entrée.
  3. Attendez que l’installation se termine.
  4. Saisissez ensuite « sudo apt-get install openvpn easy-rsa » pour installer une autorité de certification afin de sécuriser vos connexions vers les serveurs de votre VPN.

Voilà ! Vous avez installé OpenVPN sur votre appareil Linux.

Comment télécharger et exécuter des fichiers de configuration sur Ubuntu ?

L’étape suivante consiste à télécharger les fichiers de configuration d’OpenVPN pour votre VPN, afin que vous puissiez vous connecter au serveur de votre choix. Il convient de noter que chaque serveur dispose de ses propres fichiers de configuration, vous devrez donc les télécharger pour vous y connecter.

  1. Rendez-vous sur le site internet de votre VPN et téléchargez les fichiers de configuration de son serveur dans un répertoire vide.
  2. Ouvrez votre ligne de commande et parcourez le répertoire abritant les fichiers de configuration.
  3. Extrayez les fichiers de configuration (par exemple avec la commande « unzip ovpn_configs.zip »).
  4. Lancez le client OpenVPN avec le fichier de configuration adapté. Dans l’exemple suivant, vous devrez modifier la valeur SERVERNAME pour qu’elle corresponde au nom du fichier .ovpn que vous utilisez pour vous connecter : « sudo openvpn –config SERVERNAME.ovpn ».
  5. Réduisez la fenêtre du terminal pour que le VPN reste en exécution. Fermer la fenêtre mettra fin à la connexion.

Vous êtes connecté au serveur de votre VPN et votre connexion est maintenant sécurisée.

Comment installer un gestionnaire de réseau sur Ubuntu ?

Si vous préférez utiliser une interface utilisateur et que votre VPN en est dépourvu, vous pouvez vous tourner vers le gestionnaire de réseau de Linux. Il vous permet de vous connecter facilement à votre VPN.

Voici comment le configurer :

  1. Ouvrez une fenêtre de terminal et saisissez la commande suivante : « sudo apt-get install -y network-manager-openvpn network-manager-openvpn-gnome ».
  2. Rendez-vous dans Paramètres puis Réseau ou cherchez le VPN dans le champ de recherche Activités.
  3. Cliquez sur l’icône « + » puis sur « Importer à partir d’un fichier… ».
  4. Localisez le fichier de serveur .ovpn et importez-le.
  5. Saisissez les détails de votre compte dans la fenêtre intitulée « Ajouter un VPN ».
  6. Une fois les informations saisies, sélectionnez Ajouter dans le coin supérieur droit. Saisissez votre mot de passe d’administrateur pour enregistrer la configuration.
  7. Pour ajouter d’autres serveurs, répétez les étapes 3 à 5.
  8. Pour vous connecter au serveur, ouvrez le gestionnaire de réseau, choisissez « VPN désactivé » puis le serveur auquel vous souhaitez vous connecter. Si la connexion est réussie, la barre située dans la partie supérieure de la fenêtre portera un cadenas.

Bien joué ! Vous pouvez maintenant vous connecter à un serveur et ajouter plusieurs localisations serveur.

Pourquoi avez-vous besoin d’un VPN pour Linux ?

Infographic showing why you need a VPN for Linux

Bien que Linux soit aujourd’hui l’un des systèmes d’exploitation les plus sûrs, il présente des lacunes en matière de sécurisation et confidentialisation des activités en ligne des utilisateurs. C’est là qu’un VPN intervient : il ajoute un niveau de protection supplémentaire à l’environnement du système d’exploitation Linux.

Nous abordons cinq raisons essentielles d’utiliser un VPN pour Linux, qu’il s’agisse d’un outil gratuit ou payant.

1. Sécurité

Pour vous connecter à internet, vous avez besoin d’une adresse unique, appelée adresse IP, qui, à l’instar d’une adresse postale, contient des informations à votre sujet. Notamment votre position actuelle et vos activités en ligne. Ces informations peuvent vous porter préjudice si elles tombent entre de mauvaises mains, comme celles de cybercriminels.

Pour éviter cette situation, utilisez un VPN pour modifier votre adresse IP. Un VPN redirige votre connexion vers des serveurs externes situés dans les pays de votre choix. Le résultat ? Une navigation anonyme et une localisation masquée grâce à la modification de votre adresse IP.

2. Respect de la vie privée

Malheureusement, internet grouille aujourd’hui de pilleurs de données. Cela inclut des pirates, des autorités gouvernementales et des entreprises. Ces tiers utilisent parfois des méthodes peu orthodoxes pour porter atteinte à votre vie privée et mettre la main sur vos données, mais vous pourrez éviter cela avec un VPN.

Le principal objectif d’un VPN est de confidentialiser votre connexion en chiffrant vos données. Les bons outils exploitent les protocoles de chiffrement les plus robustes et récents. Il devient donc très difficile pour des tiers d’accéder à vos données.

3. Téléchargement de fichiers torrent

La majorité des utilisateurs de Linux sont de fervents partisans de la liberté en ligne et de l’accès à l’information. Certains gouvernements et entreprises ne voient toutefois pas cela d’un bon œil. Comprenez-nous bien : le téléchargement d’œuvres protégées par des droits d’auteur est illégal, mais les sites de fichiers torrent sont également utilisés pour partager d’autres types de données, dont certaines qui sont parfaitement légales.

En outre, plusieurs pays appliquent une législation stricte qui peut déboucher sur de lourdes amendes ou des peines d’emprisonnement si vous êtes surpris à télécharger des fichiers torrent. Par conséquent, nous recommandons aux utilisateurs de Linux de se protéger à l’aide d’un VPN afin que leurs activités en ligne restent confidentielles. Ils peuvent également accéder à des sites de fichiers torrent bloqués dans leur pays.

4. Géoblocage

Le géoblocage correspond aux restrictions d’accès à un contenu basées sur la localisation de l’utilisateur. Ce contenu peut être :

  • Des réductions sur des sites de commerce en ligne du monde entier
  • Des contenus sur des plateformes de streaming, comme Netflix, Hulu ou BBC iPlayer
  • Des évènements sportifs en direct, comme la Formule 1, l’US Open ou la NFL
  • Les meilleurs serveurs pour le jeu en ligne

Avec un VPN, vous pouvez contourner ces restrictions géographiques et accéder au contenu de votre choix. Par exemple, Amazon UK propose une réduction sur un article que vous lorgnez ? Aucun problème, connectez-vous à un serveur de votre VPN situé au Royaume-Uni et profitez de cette remise.

5. Censure

La censure devient rapidement courante dans plusieurs pays du monde. Elle ne se limite plus aux États autoritaires, comme la Chine ou l’Érythrée. Les gouvernements ont recours à la censure en ligne lorsque les citoyens ont le plus besoin de ces services en ligne. Par exemple, avant les soulèvements populaires, des pays comme l’Égypte, le Nigeria et la Russie ont restreint l’accès aux services en ligne, comme les réseaux sociaux, les blogs et les sites d’information.

Les autorités gouvernementales ne sont toutefois pas les seules à censurer les internautes. Cela peut se produire dans votre établissement scolaire, au travail ou même chez vous. Pour contrer cela, nous vous recommandons d’utiliser un VPN fiable pour Linux. Un VPN contourne toutes les formes de censure en redirigeant votre connexion via un autre serveur situé dans un pays non liberticide. Comme vous apparaissez dans ce pays, vous pouvez accéder à vos services en ligne préférés.

Sécurité en ligne pour Linux

Security and privacy iconLinux est aujourd’hui l’un des systèmes d’exploitation les plus sécurisés et respectueux de votre vie privée disponibles. Il ne parvient toutefois pas à protéger pleinement ses utilisateurs contre les menaces en ligne, comme le piratage et la surveillance des FAI et des autorités gouvernementales.

Avec un VPN fiable, vous pouvez améliorer votre sécurité en ligne et la confidentialité de vos données. Vous pouvez commencer avec les VPN gratuits mentionnés dans notre liste, puis passer à un VPN premium, comme NordVPN si vos besoins augmentent.

Pour un VPN gratuit, nous vous recommandons d’en choisir un correspondant à vos besoins dans notre liste. Il s’agit de :

  • ProtonVPN : aucun quota de données et interface graphique dédiée
  • Windscribe : un VPN qui bloque les programmes malveillants, le suivi et les publicités
  • TunnelBear : débits rapides avec de nombreux serveurs
  • PrivadoVPN : permet d’accéder aux sites de streaming
  • Hide.me : léger et puissant

Si vous avez besoin d’un VPN pour d’autres systèmes d’exploitation, nous vous recommandons de consulter nos autres guides.

Les 5 meilleurs VPN gratuits pour Linux en 2022 — FAQ

Vous avez des questions sur les meilleurs VPN gratuits pour Linux ? Cliquez sur les questions ci-dessous !

Oui. Pour n’en citer que quelques-uns : ProtonVPN, Windscribe VPN, TunnelBear VPN et PrivadoVPN ; ce sont tous des VPN gratuits, sûrs et sécurisés pour Linux. Ils présentent toutefois des limites, que nous évoquons plus en détail dans notre article sur les meilleurs VPN gratuits pour Linux.

Oui ! Du fait de la popularité de cette distribution, elle est largement prise en charge. Par exemple, ProtonVPN propose une interface graphique intuitive pour Ubuntu avec une sécurité de premier plan, une absence de quota de données et des débits élevés. Le tout gratuitement.

Windscribe propose parmi les meilleurs outils de navigateur qui renforcent votre sécurité en ligne. Lisez notre article pour en apprendre davantage sur ces VPN gratuits et d’autres.

Non, selon une idée fausse assez répandue, OpenVPN est intégré à Linux, mais il n’en est rien. Linux prend toutefois en charge différents protocoles VPN, tels que OpenVPN, WireGuard et IPSec. Vous devrez cependant les installer et vous connecter à un serveur externe pour profiter d’un VPN.

International security coordinator
Marko has a Bachelor's degree in Computer and Information Sciences. He coordinates and manages VPNOverview.com's team of international VPN researchers and writers.
Soumettre un commentaire
Soumettre un commentaire