Qui peut accéder à votre historique de navigation ?

Qui peut accéder à votre historique de navigation ?

Dernière modification: 5 septembre 2019
Temps de lecture: 16 minutes, 16 seconds

Notre vie en ligne s’étend de plus en plus chaque jour. Nous utilisons internet pour gérer nos finances, surveiller notre santé et rester en contact avec nos amis, notre famille ou nos collègues. Sans le savoir, chacun d’entre nous diffuse beaucoup d’informations sur la toile.

Des projets comme Wikileaks et des lanceurs d’alertes comme Edward Snowden ont montré que de nombreuses institutions officielles surveillent constamment la population. La protection de la vie privée est un sujet de plus en plus discuté. Qui vous espionne ? Vos informations personnelles ont-elles été partagées avec des tiers ? Qui peut surveiller ce que vous faites en ligne et que voient-ils exactement ? Ce sont les questions auxquelles nous allons répondre pour vous.

Un VPN peut vous protéger : PIA contre les voyeurs

En général, un VPN peut vous aider à protéger votre anonymat en ligne. Un VPN crypte votre connexion internet, rendant vos données en ligne invisibles de (presque) tous.  PIA est un fournisseur VPN que nous recommandons particulièrement. Ce VPN utilise un cryptage extrêmement puissant pour garantir que vos activités en ligne restent masquées.  Vous voulez en savoir plus sur ce fournisseur ? Vous pouvez consulter notre revue complète de PIA VPN ici.

PIA
Offre:
PIA est toujours disponible pour un prix imbattable et avec une garantie de remboursement de 7 jours.
8.5
  • Fortement accès sur la confidentialité et la sécurité
  • Tarifs compétitifs
  • Serveurs rapides et stables
Visitez PIA

Qui peut voir ce que je fais en ligne ?

De nombreux tiers peuvent surveiller vos activités en ligne. Dans le tableau ci-dessous, nous en avons répertorié quelques-uns auxquels vous voudrez peut-être vous intéresser. La deuxième colonne vous donne plus d’informations sur ce que le tiers en question peut voir et sur ce qu’il pourrait en faire.

QUI PEUT VOUS VOIR CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR
Les fournisseurs d’accès internet (FAI)
  • PEUVENT voir les sites et les réseaux sociaux que vous visitez et à qui vous envoyez des e-mails
  • PEUVENT possiblement accéder à des détails sur votre santé et vos finances
  • Les FAI peuvent conserver vos données pour une durée de six mois à un an (voire plus), en fonction de la législation de votre pays
  • Possibilité de leur demander un rapport de données (si vous êtes citoyen de l’UE)
L’administrateur de votre réseau (Wi-Fi)
  • PEUT voir les sites et les réseaux sociaux que vous visitez et les vidéos que vous regardez
  • NE PEUT PAS voir ce que vous faites sur des sites HTTPS
  • Votre patron/employeur appartient en général à cette catégorie
Les systèmes d’exploitation
  • PEUVENT voir les sites et les réseaux sociaux que vous visitez et les vidéos que vous regardez
  • PEUVENT vous localiser (lorsque la fonction est activée)
  • Possibilité de leur demander un rapport de données (si vous êtes citoyen de l’UE)
Les sites internet
  • PEUVENT analyser votre comportement en ligne sur certains sites
  • Cela fonctionne principalement par le biais des cookies
  • PEUVENT personnaliser les publicités et les adapter à votre activité en ligne
Les moteurs de recherche
  • PEUVENT accéder à votre historique de recherches
  • PEUVENT consulter les résultats de vos recherches
  • Google : recueille toutes les données de toutes les plateformes où vous utilisez votre compte Google
Les applications
  • PEUVENT vous localiser, accéder aux informations de votre compte et à votre adresse e-mail
  • Variable d’une application à une autre
  • Conseil : Prenez le temps de consulter leur politique de confidentialité
Les gouvernements
  • PEUVENT demander à votre FAI de leur fournir des données sur vous
  • Combattent la cybercriminalité
  • Ont tendance à limiter la liberté et la confidentialité sur internet
Les hackers
  • PEUVENT potentiellement accéder à votre historique, vos données de connexion, vos informations bancaires, etc.
  • Cela dépend du type d’attaque

Que voit mon FAI ?

Incognito Mode Icon

Votre fournisseur d’accès internet (FAI) est votre passerelle vers internet. Tout ce que vous faites en ligne passe par votre FAI. Cela signifie qu’il reçoit automatiquement de nombreuses informations sur vous et sur votre vie en ligne. Tant que vos données en ligne ne sont pas suffisamment cryptées, votre FAI verra tout. Même le mode incognito ne vous protège pas. Votre FAI sait quels sites vous visitez, ce que vous faites sur les réseaux sociaux et à qui vous envoyez des e-mails.  Parfois, ils en savent même beaucoup plus que ce que vous croyez sur des domaines de votre vie privée comme votre santé ou vos finances. En utilisant toutes ces données, votre FAI pourrait très bien créer un profil précis sur vous et le lier à votre adresse IP. C’est l’une des raisons pour lesquelles il peut être intéressant de masquer votre adresse IP.

La plupart des pays ont des lois sur la conservation des données. Ces lois déterminent pendant combien de temps, au minimum, les FAI doivent conserver les données qu’ils collectent.  Cependant, ces législations diffèrent d’un pays à un autre : pour certains, cette durée est de six mois, alors que pour d’autres elle est d’au moins un an. Durant cette période, le gouvernement et la police peuvent demander aux FAI de partager ces données avec eux. Le sort réservé à vos données ensuite n’est pas clair. Cela varie probablement d’un fournisseur à un autre, mais aussi d’un pays à un autre. Cependant, il est souvent interdit aux FAI de vendre vos données à des tiers.

Sachez aussi que les données chiffrées, telles que les messages WhatsApp verrouillés derrière un chiffrement de bout en bout, ne sont pas visibles par votre FAI. Si vous vivez dans l’UE et souhaitez savoir quelles données votre fournisseur a collectées sur vous, le RGPD vous donne le droit de demander un rapport complet.

Que voit mon administrateur réseau (Wi-Fi) ?

Nombreux d’entre vous savent déjà que les données que vous envoyez via un réseau Wi-Fi ouvert ne sont pas bien protégées. C’est pourquoi vous ne devriez pas consulter vos comptes ou payez une facture en utilisant le Wi-Fi gratuit de Burger King. Une fois que vous savez cela, vous pourriez penser que toute connexion internet qui n’est pas un réseau Wi-Fi ouvert est sûre et sécurisée. Ce n’est pourtant que partiellement le cas : contrairement au Wi-Fi, une connexion filaire ne permet pas à tout le monde de consulter ce que vous faites sur internet.

Mais il reste quelqu’un qui en a la possibilité : l’administrateur de votre réseau peut accéder à tout votre historique de navigation. Cela signifie qu’il peut consulter et conserver toutes les pages web que vous avez visitées. Une partie de votre historique de navigation est sécurisée : HTTPS vous offre une petite sécurité supplémentaire. Avez-vous visité des sites qui utilisent ce protocole ? Si oui, l’administrateur ne pourra pas savoir exactement ce que vous avez fait sur ce site.

Que voit mon patron ?

Une question qui revient souvent est : Mon patron peut-il voir ce que je fais en ligne ? La réponse est oui. Tant que vous êtes connecté à un réseau sous le contrôle de votre supérieur, il peut voir tout ce que vous faites ou presque, comme tout autre administrateur réseau. En outre, n’oubliez pas que votre employeur – ou toute personne ayant accès à votre ordinateur de travail et à votre compte – peut facilement consulter votre historique de navigation. Par conséquent, il peut être préférable de ne pas jouer à des jeux Facebook pendant vos heures de travail.

Que voit votre système d’exploitation ?

Windows operating system privacy

Le système d’exploitation de votre appareil (Windows, iOS, etc.) connaît également plus d’une chose à votre sujet. Vous pouvez ajuster les paramètres de confidentialité de Windows 10 et iOS afin de vous protéger le plus possible lorsque vous utilisez votre appareil.  Mais, même avec ça, il aura toujours accès à beaucoup de vos données.

Pour avoir une idée des données sauvegardées par votre système d’exploitation, consultez les programmes de contrôle parental intégrés à votre système. Avec le contrôle parental, vous pouvez surveiller les activités en ligne de vos enfants. Vous verrez quels sites ils visitent, quelles vidéos YouTube ils regardent et quels réseaux sociaux ils utilisent. Ces informations vous sont toutes envoyées via votre système d’exploitation, ce qui signifie que le système lui-même a accès à toutes ces données.

Tout comme votre FAI, votre système d’exploitation est également tenu (par la loi européenne) de vous fournir un rapport complet sur toutes les données collectées. Windows vous donne également cette possibilité. Si vous en faites la demande, vous verrez que Microsoft sait quelles applications vous avez ouvertes, quels termes de recherche vous avez utilisés, quels films vous avez vus et parfois même où vous vous trouvez. Tant que vous utilisez des programmes et des applications appartenant à Windows, tels que le navigateur Edge et Windows Movie Player, Microsoft sait exactement ce que vous faites.

Que voient les sites internet ?

Les sites internet que vous visitez recueillent souvent des informations vous concernant. Ils utilisent vos données pour améliorer leurs services ou mettre à votre disposition des fonctions spécifiques. C’est pourquoi vous avez besoin d’un nom d’utilisateur et d’un mot de passe sur la plupart des réseaux sociaux. En collectant des données et en utilisant des cookies, les sites peuvent facilement suivre et analyser votre comportement en ligne.

Vous avez probablement déjà entendu parler des cookies. La plupart d’entre nous ne peuvent pas contourner les fenêtres qui apparaissent sur les sites et qui nous demandent de les accepter.  En réalité, les cookies sont généralement très utiles : ils rendent votre navigation internet plus rapide et plus facile. Les cookies enregistrent des informations sur les sites que vous avez visités avec votre navigateur. Grâce aux cookies, la navigation sur ces sites se fera beaucoup plus rapidement et facilement lors de votre prochaine visite.  Ils se souviennent de votre identifiant et permettent aux sites d’adapter leurs annonces pour qu’elles vous correspondent mieux.

Les informations collectées par les cookies sont également envoyées aux sites internet eux-mêmes. En raison du RGPD en Europe, la plupart des sites vous diront s’ils collectent des cookies et à quel moment. Ils doivent même obtenir l’autorisation explicite de leurs visiteurs européens. Le problème ici est que beaucoup de sites ne fonctionnent pas si vous ne leur donnez pas la permission d’utiliser des cookies pour collecter des informations.

Les sites internet utilisent des cookies pour collecter des informations. Un cookie peut, par exemple, mémoriser les pages d’une boutique en ligne que vous avez visitée.  De cette manière, le site connaît les produits que vous avez consultés et peut ajuster les publicités en conséquence.  Cela augmente les chances que vous rencontriez une annonce pour un produit que vous pourriez réellement acheter. D’un autre côté, bien sûr, cela reste une énorme violation de la vie privée.

Que voient les moteurs de recherche ?

Tout comme les sites web, les moteurs de recherche collectent également de nombreuses informations sur leurs utilisateurs.  Chaque recherche que vous effectuez et chaque lien sur lequel vous cliquez indique quelque chose sur qui vous êtes.  Ces données sont souvent collectées et sauvegardées. Le moteur de recherche le plus populaire au monde, le bon vieux Google, a une position unique en termes de collecte de données. Alors que Google a commencé comme un « simple » moteur de recherche, la société possède désormais un nombre incalculable de services financés par les annonces publicitaires.  Nombre de ces annonces sont personnalisées à l’aide de données collectées par Google. Donc, en gros, Google gagne réellement de l’argent en vendant vos données à d’autres parties.

En raison des nombreux services Google, la société dispose de gigantesques bases de données d’informations sur ses utilisateurs. Google.fr, Chrome, Gmail, Google Maps, Hangout et YouTube sont tous liés à votre compte Google. Avec toutes les données provenant de ces plateformes, Google peut former un profil extrêmement précis de vous.  Qu’il s’agisse d’informations sur vos projets ou sur votre apparence, Google sait tout.

DuckDuckGo est un moteur de recherche bien différent qui ne participe pas du tout à la collecte de données. Leur service est principalement axé sur la navigation anonyme : vos recherches ne seront jamais enregistrées et, par conséquent, les résultats ne seront pas adaptés à votre comportement. DuckDuckGo utilise le réseau Tor, ce qui permet des niveaux de cryptage élevés qui protègent votre anonymat. Nous vous en dirons plus sur Tor plus tard dans cet article.

Que voient les applications ?

Les applications de votre ordinateur, tablette et smartphone reçoivent également une partie de vos données en ligne. Chaque application a accès aux informations que vous envoyez et recevez au sein de cette application. Le type et la quantité d’informations collectées diffèrent selon les applications. Par exemple, les applications GPS et la plupart des applis de rencontres ont besoin de votre emplacement pour fonctionner correctement, tandis que les autres applications nécessitent une adresse e-mail pour vous permettre de créer un compte. Habituellement, chaque application possède sa propre politique de confidentialité, qui précise la manière dont elle utilise vos données. C’est toujours le cas dans l’App Store, car Apple a imposé à toutes les applications qui souhaitent y apparaitre l’obligation de respecter un contrat de confidentialité. Il est souvent très utile de lire ces contrats pour mieux connaitre le type de données collectées par les entreprises.

Que voit le gouvernement ?

Eye on Laptop

Comme mentionné précédemment, la loi oblige souvent les FAI à conserver vos données pendant un certain temps. Les autorités locales ou la police peuvent demander à votre FAI de leur fournir ces données dans le cadre d’une enquête. C’est l’un des moyens qui permettent au gouvernement d’accéder à vos données en ligne.  Ces informations peuvent être utilisées pour lutter contre la (cyber)criminalité. Dans certains pays, cela permet d’identifier les personnes qui téléchargent des fichiers illégalement.

Vous pourriez ne pas avoir grand-chose à craindre du gouvernement de votre pays tant que vous respectez la loi – mais même dans ce cas, il n’est pas plaisant de savoir que le gouvernement (et pas seulement votre gouvernement local) peut regarder par-dessus votre épaule. Vos données pourraient être conservées par les autorités officielles pendant des années, et pas seulement si vous avez l’air suspect. Par le biais de lois sur la conservation des données et d’accords internationaux prévoyant le partage d’informations, de nombreux gouvernements entravent gravement la vie privée de leurs citoyens.

La situation est encore plus extrême dans certains pays où les gouvernements utilisent les données de leurs citoyens pour réprimer leurs libertés. En Égypte par exemple, plusieurs blogueurs ont été arrêtés pour avoir critiqué en ligne les dirigeants du pays.

Que voient les hackers ?

Bien sûr, les gens pourraient aussi essayer de découvrir ce que vous faites en ligne de manière illégale.  Les hackers et les cybercriminels pourraient collecter des données vous concernant en infiltrant votre ordinateur ou votre réseau. Il existe d’innombrables astuces utilisées par les hackers pour rendre vos données plus vulnérables.  Si vous avez affaire à un hacker « black hat » ou un véritable cybercriminel, ces données pourraient alors être utilisées contre vous. Pensez à des crimes graves comme le vol d’identité. Il est important de vous protéger contre de telles attaques. C’est la raison pour laquelle nous avons résumé pour vous quelques moyens de protéger vos données en ligne et de mieux contrôler votre vie privée.

Comment empêcher les autres de voir ce que je fais en ligne ?

Vous détestez surement l’idée que d’autres personnes puissent vous espionner autant que nous.  Heureusement, il existe plusieurs façons de rester anonyme en ligne. L’astuce principale consiste à cacher votre adresse IP. Si votre adresse IP est masquée, personne ne peut surveiller ce que vous faites en ligne. Il existe différentes manières de masquer votre IP : vous pouvez utiliser un proxy, télécharger le navigateur Tor ou installer un VPN. Vous trouverez ci-dessous une explication de chacune de ces options.

Serveur proxy

Un utilisant un serveur proxy, votre adresse IP ne sera pas révélée aux sites que vous visitez. L’inconvénient d’un proxy est que vos données ne seront pas cryptées et pourront donc toujours être lues par des tiers. C’est pourquoi un proxy est très utile pour contourner les restrictions géographiques en ligne, mais pas pour échanger des informations sensibles. En général, l’anonymat et la protection offerts par un proxy sont minimes.

Tor The Onion Router Logo

Le navigateur Tor vous permet d’envoyer tout votre trafic internet via un réseau mondial de serveurs. À chaque étape, le réseau Tor ajoute des couches de cryptage à vos données. De plus, le navigateur Tor vous donne accès au darknet. Tor est destiné à fournir à ses utilisateurs une expérience en ligne anonyme et sécurisée. Malheureusement, le cryptage puissant utilisé par Tor rend la connexion beaucoup plus lente. De plus, un mauvais réglage du navigateur peut ne peut vous offrir le meilleur niveau de protection possible.

Connexion VPN

VPN connection Internet

Une connexion VPN est l’option la plus avancée en matière de confidentialité et de sécurité en ligne. Un VPN peut vous fournir une nouvelle adresse IP qui ne peut pas être liée à votre personne. De plus, le VPN crypte vos données afin que d’autres ne puissent plus les voler ou les consulter. Une connexion VPN est, dans son sens le plus élémentaire, une connexion proxy dotée d’un puissant cryptage supplémentaire : une alternative plus sûre et plus anonyme aux autres services masquant votre adresse IP. Il existe de nombreux fournisseurs VPN, il y en aura donc toujours un qui répondra à vos besoins.

Conclusion

De nombreux tiers aimeraient beaucoup mettre la main sur vos informations personnelles.  Ces données peuvent être utilisées pour personnaliser des publicités ou améliorer des services, mais également pour vous surveiller ou vous voler. Par conséquent, il est important de bien protéger votre vie privée. Vous pouvez le faire en utilisant un proxy, le navigateur Tor, ou un VPN.  Même si un proxy ne crypte pas vos activités en ligne, Tor et un VPN offrent une bonne protection. L’utilisation des deux vous protégera encore plus : vous pouvez facilement vous procurer un VPN et utiliser le navigateur Tor en même temps. De cette façon, les tiers auront beaucoup de mal à obtenir vos informations personnelles.

Auteur principal:

Plus d'articles de la ‘Navigation anonyme’ section

Commentaires
Soumettre un commentaire
Soumettre un commentaire