Is a VPN connection legal featured

Est-il légal d’utiliser un VPN ?

Dernière modification: 21 octobre 2020
Temps de lecture: 10 minutes, 12 seconds

Lady JusticeSi vous avez atteint cette page, vous vous demandez probablement si l’utilisation d’un VPN est légale. Dans la plupart des pays du monde, la réponse est oui. Cependant, chaque pays a toujours ses propres lois et ses propres règles. Si vous utilisez un VPN pour rester anonyme tout en menant des activités illégales, vous êtes toujours soumis à la loi. Ce que vous faites est illégal, que vous utilisiez un VPN ou non

Un VPN (réseau privé virtuel) offre beaucoup de possibilités. Vous pouvez l’utiliser pour contourner les restrictions géographiques sur internet et accéder à des informations qui ne seraient normalement pas disponibles dans votre pays. Un bon exemple à ce propos est BBC iPlayer. Ce service britannique est destiné uniquement aux personnes résidantes au Royaume-Uni. Toutefois, si vous utilisez un serveur VPN situé en Grande-Bretagne, vous pourrez accéder à ce service depuis n’importe quel pays.

De nombreuses personnes se demandent s’il est légal d’utiliser une connexion VPN. Dans la plupart des régions du monde, notamment dans les pays occidentaux, l’utilisation d’un VPN est tout à fait légale. Donc pas d’inquiétudes, vous ne serez pas arrêté simplement pour avoir utilisé un VPN. Cependant, il existe des pays dont les gouvernements n’autorisent pas l’utilisation d’un VPN. Généralement, ces pays ont des régimes dictatoriaux ou des dirigeants extrêmement autoritaires. C’est le cas par exemple de la Chine, de la Russie et de l’Iran. Mais pourquoi ces pays veulent-ils limiter l’utilisation d’un VPN ? Pourquoi les VPN ont-ils une mauvaise réputation ? Nous expliquerons tout cela dans cet article.

Pourquoi une connexion VPN est-elle illégale dans certains pays ?

L’utilisation d’un VPN est principalement interdite dans les pays dotés de lois autoritaires comme en Chine, en Corée du Nord et au Turkménistan. Ces pays souffrent d’une liberté internet et d’une liberté de la presse très limitées. Par conséquent, les réseaux sociaux et les sites d’informations critiques sont souvent bloqués pour les internautes vivant dans ces pays. Quoi qu’il en soit, pour accéder à ces sites et services censurés ou bloqués, de nombreux civils, expatriés, touristes, journalistes et lanceurs d’alerte utilisent un VPN ou un serveur proxy. L’illustration ci-dessous montre les pays qui recourent massivement à la censure en ligne et leurs principales motivations.

Is a VPN illegal infographic

En interdisant les VPN, les gouvernements espèrent contrôler les informations auxquelles leurs citoyens peuvent accéder. En outre, ils souhaitent surveiller et enregistrer le comportement des citoyens sur internet. En utilisant un VPN, les citoyens, les touristes, les expatriés, les journalistes et les lanceurs d’alerte sont tous capables de contourner la censure en ligne tout en anonymisant toutes leurs données. Cela énerve énormément les gouvernements qui ont de ce fait moins de contrôle. Par conséquent, les VPN sont souvent rendus illégaux dans de tels endroits. Certains pays ont même introduit des peines sévères pour l’utilisation d’un VPN. Un exemple serait les Émirats arabes unis dont nous parlerons plus tard.

Dans certains cas, les VPN sont rendus illégaux pour des raisons de sécurité. L’Irak, par exemple, a décidé d’interdire la connexion sécurisée pour faciliter le combat contre le système d’information. Malheureusement, cela signifie que le reste de la population subit les conséquences négatives de ces lois. En un sens, ils sont obligés de renoncer à une partie de leur vie privée pour des raisons de sécurité nationale.

Dans quels pays l’utilisation d’un VPN est-elle interdite ?

Nous avons déjà nommé quelques pays où l’utilisation d’un VPN n’est pas autorisée. Par souci de clarté, nous avons répertorié ci-dessous tous les pays connus pour bloquer les VPN ou considérer leur utilisation illégale. L’interdiction des VPN n’est pas toujours claire et quel type de punition est appliquée lorsque vous en utilisez un ne l’est pas non plus. Quoi qu’il en soit, l’utilisation d’un VPN dans l’un de ces endroits représente un gros risque.

PAYS REMARQUES
Biélorussie La Biélorussie a interdit les connexions VPN ainsi que le navigateur Tor en 2015. Elle a même interdit l’utilisation de réseaux ou de connexions anonymisés. Cela est probablement dû à sa relation étroite avec la Russie.
Chine L’utilisation d’un VPN en Chine est une zone grise. Le gouvernement chinois a officiellement approuvé certains services VPN pouvant être utilisés légalement. Ces services enregistrent probablement vos activités en ligne et les partagent avec les autorités. Bien que la Chine ait menacé de bloquer tous les VPN étrangers en 2018, il est toujours possible de les utiliser, même si cela n’est peut-être pas tout à fait légal. Certains VPN de haute qualité tels que NordVPN proposent même des « serveurs obfusqués » spéciaux qui vous aident à contourner le pare-feu chinois.
Égypte Le gouvernement égyptien utilise l’inspection approfondie des paquets (DPI) pour bloquer plusieurs protocoles VPN (PPTP, L2TP, OpenVPN) depuis 2017. Le pays bloque de nombreux sites web et services depuis longtemps. Bien que les VPN ne soient pas officiellement illégaux, l’Égypte a rendu très difficile l’utilisation d’un VPN pour profiter d’un accès à internet libre au sein de ses frontières.
Irak L’Irak a mis en place une interdiction complète des VPN en 2014, bloquant également l’accès à certains réseaux sociaux et à d’autres services. La principale raison à ce blocage était pour les aider à combattre l’EI. Même à l’heure actuelle, ces lois sont toujours en vigueur même si l’EI n’a plus le pays sous sa main.
Iran L’Iran a officiellement interdit l’utilisation de nombreux VPN en mars 2013. La promotion et la vente de ces VPN sont interdites et peuvent entraîner une peine de prison. Seuls les VPN approuvés par le gouvernement sont autorisés, même s’ils ne permettent pas toujours d’accéder aux sites web bloqués, comme YouTube par exemple. Ces VPN consignent très probablement l’historique d’utilisation de ses utilisateurs.
Corée du Nord La Corée du Nord est connue pour sa censure stricte. Elle ne permet même pas aux citoyens d’utiliser internet. Les VPN sont interdits, mais la Corée du Nord étant si isolée du reste du monde, les conséquences de l’utilisation d’un VPN sont inconnues.
Oman L’utilisation d’un VPN est illégale pour tous les citoyens omanais, mais les organisations sont autorisées à en utiliser un dès lors qu’elles possèdent une licence. Seuls les services VPN approuvés par le gouvernement sont légaux.
Russie Depuis juillet 2017, les fournisseurs de VPN ne sont autorisés à proposer leurs services à la population russe que s’ils partagent toutes les données des utilisateurs avec le gouvernement. En 2019, Roskomnadzor (la force de contrôle nationale des médias russes) a donné trente jours à plusieurs VPN bien connus pour leur donner accès à toutes les données des utilisateurs et se conformer à la loi russe ce qui implique l’application de la censure). De nombreux VPN ont répondu en arrêtant leurs serveurs russes.
Syrie L’utilisation d’un VPN n’est pas nécessairement illégale en Syrie. Cependant, depuis 2011, certaines connexions VPN sont bloquées, le gouvernement attaquant les protocoles VPN. Le succès de ces tentatives n’est pas certain.
Turquie Pour empêcher les citoyens d’accéder aux sites internet bloqués, le gouvernement turc a restreint l’utilisation des VPN. Des tentatives sont faites pour détecter et bloquer les connexions VPN au moyen de DPI. L’utilisation d’un VPN en Turquie pourrait donc ne pas toujours fonctionner. De plus, cela peut faire de vous une cible plus importante pour le gouvernement : ses yeux vigilants vous étudieront de plus près.
Turkménistan Le Turkménistan censure et limite fortement internet afin de bloquer les médias étrangers. L’utilisation d’un VPN est donc également interdite dans ce pays. Le pays n’a qu’un seul FAI, sous le contrôle du gouvernement.
Ouganda L’Ouganda a introduit une taxe sur les réseaux sociaux en 2018. Pour contourner cette taxe, de nombreux citoyens ont commencé à utiliser des VPN. Aujourd’hui le gouvernement bloque les connexions VPN et en décourage l’utilisation. Cependant, l’utilisation d’un VPN n’est pas (encore) illégale.
Émirats arabes unis Aux EAU, seules les organisations sont autorisées à utiliser un VPN. L’utilisation d’un VPN est illégale pour les civiles lorsqu’ils l’utilisent à des fins criminelles. Toutefois, sachez que vous rendre sur un site de rencontre et sur le Netflix américain est considéré comme un crime aux EAU. Les services VoIP tels que Skype ne sont pas autorisés non plus. Si vous les utilisez, vous risquez une lourde amende voire même une peine de prison.Pourquoi les VPN ont-ils mauvaise réputation ?

Un VPN peut vous aider à naviguer anonymement sur internet. Il offre plus de liberté et de sécurité en ligne. Par conséquent, presque toutes les grandes entreprises utilisent de nos jours un VPN d’entreprise. Malgré cela, beaucoup de gens pensent que les VPN ne sont pas légaux. Dans de nombreuses régions du monde, vous pouvez utiliser un VPN pour protéger votre confidentialité en ligne quand vous le souhaitez. Les VPN permettent d’accéder à internet de manière sécurisée, ce qui n’est ni mauvais ni interdit en soi – dans la plupart des endroits.

Cependant, il est illégal d’utiliser un VPN pour prendre part à des activités criminelles. Selon le pays dans lequel vous vous trouvez, la définition de « criminel » peur varier énormément. La plupart des pays considèrent par exemple que la vente de drogues dures est un délit pénal. Les criminels qui s’intéressent à ce type d’activités peuvent essayer de rester en dehors du contrôle du gouvernement en utilisant un VPN. Leur vie privée sera quelque peu protégée, ce qui compliquera la tâche de la police pour les retrouver et les condamner. Cependant, les pratiques criminelles auxquelles ils participent restent illégales. S’ils se font prendre, il encourent de lourdes peines. Non pas pour avoir utilisé un VPN, mais pour avoir entrepris des activités illégales.

Comme dans le cas du navigateur Tor, de nombreuses personnes pensent qu’une connexion VPN est illégale, car elle facilite la criminalité. Cependant, ce n’est pas la seule utilisation possible d’une connexion internet protégée et anonyme. Un VPN est simplement un moyen de parvenir à une fin qui peut être utilisée dans de nombreux buts, des bons comme des mauvais.

Utilisations légales d’un VPN

Il existe de nombreuses bonnes raisons d’utiliser un VPN. La confidentialité qu’offre un VPN joue souvent un rôle important, de même que la protection supplémentaire lors de l’utilisation de réseaux Wi-Fi publics. Regarder des films et des séries en streaming devient aussi plus facile avec un VPN. Pour plus d’informations sur les raisons pour lesquelles vous pouvez utiliser un VPN, nous vous invitons à consulter notre article complet sur les réseaux VPN et leurs utilisations.

Pour résumer : Les VPN sont légaux dans la plupart des pays. Cependant, certains gouvernements ont imposé des restrictions à l’utilisation d’un VPN ou ont totalement interdit cette pratique. Ces mesures ont pour but de contrôler la population ou maintenir la sécurité nationale. Utiliser un VPN dans ces endroits peut être dangereux et vous causer de gros problèmes. Par contre, si vous n’êtes pas dans l’un de ces pays et ne participez pas à des activités criminelles, il n’y a pas d’inquiétudes à avoir.

Analyste cybersécurité
David, analyste en cybersécurité, est l'un des fondateurs de VPNoverview.com. Il s'intéresse au phénomène de l' « identité numérique », avec une attention particulière pour le droit à la vie privée et la protection des données personnelles.

Plus d'articles de la ‘Infos VPN’ section

Commentaires
Soumettre un commentaire
Soumettre un commentaire